Accueil » Actualités » « Gros cafouillages » sur le front des masques
Photo D.R.
Actualités Santé

“Gros cafouillages” sur le front des masques

La vérité est-elle celle d'hier ou d'aujourd'hui? En tous cas, le dossier des masques, marqué par un certain nombre de volte-faces, n'en finit pas de rebondir. Ça n'est peut-être pas fini...

« Les masques ne sont pas nécessaires quand on n’est pas malade »  Les propos de Sibeth N’diaye, porte-parole du gouvernement, au début de la crise ne sont pas seulement tombés dans l’oreille des sourds. Propos confirmés, quelques jours plus tard, par le premier ministre, Edouard Philippe, qui, il est vrai, s’appuyait sur la position de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Possédez-vous une machine à coudre ?

Alors que le port de masques FFP2 et chirurgicaux est, pour le moment réservé, au personnel soignant, le président de la République a annoncé le lancement d’une production massive de masques alternatifs, en tissu, afin d’équiper les professionnels en contact avec le public :   caissiers, policiers, pompiers etc. Et le gouvernement envisagerait, désormais, de rendre le port de masques en tissu obligatoire pour tous, au moins pendant la période de déconfinement. Une possible mesure qui suivrait  les recommandations de l’Académie de Médecine. Celle-ci prône, en effet, le port du masque artisanal que l’on peut faire soi-même. A condition, évidemment, d’être muni d’une machine à coudre…

Bref, on ne sait plus trop à quel saint se vouer, ni, d’ailleurs, ce qui nous attend devant cette volte-face officielle. Alors que certains députés, y compris de la majorité, voit dans ce rétropédalage un « gros cafouillage », le site Médiapart, plus catégorique, évoque « les preuves d’un mensonge d’Etat ».

La Fédération des syndicats pharmaceutiques en colère

Toujours dans cet important dossier des masques, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a annoncé qu’elle saisissait le Ministère de la Santé et cela, alors même que la troisième livraison de masques à destination des professionnels de santé est effectuée dans les officines. Elle demande « qu’une consigne nationale simple et efficace soit donnée aux pharmaciens pour le suivi de la distribution des masques ». Tout en ajoutant qu’ « en dépit du contingentement, la dotation de masques destinée au personnel de santé  est insuffisante et ne répondra aux besoins que pour quelques jours. » La FSPF en appelle à l’ensemble des professionnels de santé pour se joindre à elle dans une protestation commune

Pour leur part, le Centre national des professions de santé (CNPS) et la Fédération française des praticiens de santé (FFPS) viennent tout juste de dénoncer ce jour « une gestion inefficace dans la distribution de masques. » 

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite