Accueil » Culture » Bunuel livré à l’appétit des cinéphiles
Catherine Deneuve dans Belle de jour, de Luis Bunuel
Culture Jeudi

Bunuel livré à l’appétit des cinéphiles

Le Cercle des Amis du Cinéma, qui réunit depuis 25 ans les cinéphiles clermontois, offre de voir ou revoir l'oeuvre du cinéaste Luis Bunuel.

Les occasions sont rares de voir sur grand écran des films du réalisateur expérimental Luis Bunuel. C’est possible à Clermont grâce au Cercle des amis du cinéma. Depuis un quart de siècle, cette association réunit cinéphiles patentés et amateurs devant le grand écran. Qui ont ainsi découvert ou revu des centaines de films avant d’en discuter ensemble. Ils répondaient à l’appel de Roger Herzhaft, fondateur et président du Cercle, aujourd’hui chroniqueur pour 7 Jours à Clermont ,  fameux pour sa connaissance encyclopédique de la pellicule et sa bonne humeur – son hilarité constante pour parler vrai. Bruno Queyrie, qui lui succède remarque : « Son énergie, son exigence et sa générosité ont été sans faille et ont rendu possible, pendant près d’un quart de siècle, la présence sur les écrans clermontois de films majeurs de notre patrimoine. » Nous avons rencontré le nouveau président du « Cercle » à l’occasion de ce cycle consacré à Bunuel.

– Bruno Queyrie (photo à droite), quels sont vos projets ?
-Le Cercle se poursuit dans le même esprit, ayant à cœur de s’ouvrir à tous et de développer ses activités. Nous gardons un rythme régulier de projections (toutes les deux semaines environ) avec à chaque fois une présentation du film et de son auteur, et continuons d’organiser au mois de mars un grand festival d’une semaine. Nos réunions hebdomadaires permettent à ceux qui le souhaitent de discuter librement autour du cinéma, « classiques » et sorties récentes confondus. Nous organisons régulièrement des présentations spéciales (d’un réalisateur, d’un genre cinématographique, d’un aspect technique…) Par ailleurs, quelques nouveautés s’annoncent pour les mois à venir, notamment à l’occasion des 25 ans de l’association, qui seront fêtés comme il se doit !

« La disparition du 35 mm a modifié le rapport au cinéma »

– Le numérique a chamboulé les circuits de diffusion des films. Quelle place pour le Cercle ?
– La disparition du 35 mm a modifié profondément le rapport au cinéma, tout en permettant la conservation et la restauration de plusieurs œuvres. Le but d’une organisation comme le Cercle des Amis du Cinéma est de continuer à faire vivre ces œuvres sur le grand écran, là où, précisément, elles peuvent être pleinement appréciées dans leur dimension spectaculaire et toute leur ampleur. Par là même, il est fidèle à l’esprit de convivialité cher aux cinéphiles et favorise la rencontre, la discussion, l’échange. Le téléchargement ne permet aucun de ces deux rapports, au spectacle ni aux autres spectateurs.

« Un espace de partage et de découverte »

– Votre actualité immédiate, c’est Luis Bunuel…
– Notre cycle Bunuel s’est ouvert avec la projection de Belle de jour. Suivront, le 9 novembre La Voie lactée, film relativement rare, ainsi que Le Charme discret de la bourgeoisie, le 14 décembre. Ce cinéaste incarne à la fois une audace – esthétique et morale – impensable aujourd’hui, et une maîtrise admirable de la caméra, de l’écriture cinématographique. Encore aujourd’hui, il est à même de surprendre et de séduire tous les publics.
Le Cercle des amis du cinéma se veut un espace de partage et de découverte : à ce titre, il multiplie les initiatives et soutient toute démarche en faveur d’un cinéma ouvert à tous les publics. Notre effort pour faire connaître le cinéma de répertoire est l’occasion de se rencontrer, de confronter les points de vue, de faire naître la curiosité. Toute personne intéressée peut nous contacter et sera la bienvenue !

Aux Ambiances, La Voie lactée le 9 novembre, et Le charme discret de la bourgeoisie le 14 décembre, à 20 heures.

Le Cercle des amis du cinéma
23 rue des Gras 63000 Clermont-Ferrand
06 74 03 95 88
mail: cercle.amisducinema@laposte.net
blog: cercledesamisducinema.blogspot.com

À propos de l'auteur

Christophe Grand

Christophe Grand

Journaliste de presse écrite et de radio, amateur de voyages et d’images, particulièrement intéressé par l’architecture et l’urbanisme, les arts décoratifs, le jardin et la cuisine, la littérature et le monde des idées...

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite