Accueil » Immobilier » Auvergne Habitat: un bailleur social au rythme de son époque
Auvergne Habitat aménage le nouveau quartier de la Baumière à Ceyrat- © MTA.
Immobilier Mardi

Auvergne Habitat: un bailleur social au rythme de son époque

L'actualité est chargée pour Auvergne Habitat. Le bailleur social, qui fête son 90e anniversaire, vient d’accroître sérieusement son patrimoine tout en étendant ses activités à l'accession et à l'aménagement.

Avec près de 18.000 logements et quelques 35.000 locataires, Auvergne Habitat est aujourd’hui le premier bailleur social d’Auvergne. Une pole position qui s’appuie sur une histoire longue de 90 ans et confère à l’entreprise sociale des responsabilités à la hauteur de son parc, si l’on en croit Philippe Bayssade, son directeur : «  Notre capacité à accompagner efficacement le projet de logement, sur ce territoire auquel nous sommes viscéralement attachés, reste beaucoup plus importante, à mes yeux, qu’un statut de leader ». Et de poursuivre : « Être le premier bailleur social d’Auvergne, c’est aussi pour nous une responsabilité supplémentaire, celle d’imaginer et de réaliser des solutions de logement adaptées au plus grand nombre et notamment aux populations les plus modestes. »

Le projet de résidence Cocoon’ Ages, porté par Eiffage Immobilier et Auvergne Habitat- © Atelier J.Paul Cristina Architectes.

Un peu d’histoire

C’est en effet en 1929 que la Société Régionale Anonyme d’Habitation à Bon Marché a vu le jour, initiant alors ses premiers projets, parmi lesquels un programme de construction pour les fonctionnaires militaires et civils. Les années 60 à 80 sont des années intenses en matière de construction de logements et de développement urbain. La société est alors très présente en réalisant des ensembles à La Glacière, au Château des Vergnes, à la Grande Combaude ou encore rue du Torpilleur Scirocco. Aulnat, Cournon, Lempdes, Royat, Thiers, Issoire sont d’autres lieux d’intervention. En 1992, l’entreprise change de nom et devient Auvergne Habitat, s’engageant dans un nouveau cycle et créant des agences à Issoire, dans les quartiers nord, à Cournon, puis à Aulnat. Enfin, en 2003, à la faveur de la loi Borloo, la société change d’actionnaire majoritaire avec l’arrivée du groupe Action Logement. L’actuelle décennie, et plus particulièrement l’année 2018, voit la concrétisation du plan Cap Auvergne qui se traduit par la fusion-absorption de Logiléo (Allier et Puy-de-Dôme) et de quatre SCI ainsi que l’acquisition d’un nombreux patrimoine. Au terme de l’opération, le parc d’Auvergne Habitat croit de 30% et intègre l’Allier et la Haute-Loire.

Constructeur et aussi aménageur

2018 a été marquée par la livraison de 274 logements, dont 132 à Clermont, en location ou en accession. Désormais présidée par Arnaud Guillemin d’Echon, ancien directeur général et président du directoire de la Banque Nuger, Auvergne Habitat entend évidemment conjuguer son histoire au futur. Et le bailleur social affirme un objectif de 500 constructions nouvelles par an, à Clermont, dans le département du Puy-de-Dôme et aussi dans l’Allier, à Vichy particulièrement. La rénovation de 400 logements par an est l’autre ambition affichée par Auvergne Habitat, signataire, en 2019, de la convention ANRU. Le signe d’un fort engagement dans la réhabilitation des quartiers prioritaires.« Notre avenir est intimement lié à celui du terri­toire, et les enjeux y sont nombreux et divers : vieillissement de la population, logement des salariés, accompagnement social, dévelop­pement d’une offre à bas loyers, transition énergétique, revitalisation des cœurs de ville, renouvellement urbain, requalification de sites industriels, le tout pour un renforcement de l’attractivité… Notre responsabilité est d’ap­porter sur chacune de ces thématiques une réponse en cohérence avec les objectifs natio­naux du groupe Action Logement » estime Philippe Bayssade.

Philippe Bayssade.

L’heure est aussi à une certaine diversification des activités. Au-delà de sa vocation originelle de construction de logements, le bailleur social est également aujourd’hui présent dans le domaine de l’accession aussi bien dans le neuf, que l’ancien. Et il se s’engage dorénavant sur une compétence plus large d’aménageur, une activité dans laquelle il peut agir en partenariat avec des aménageurs privés, comme c’est actuellement le cas actuellement pour le projet du nouveau quartier de la Baumière à Ceyrat, où plus de 200 logements sont réalisés. Alors oui, vraiment, l’ancienne Société Régionale Anonyme d’Habitation à Bon Marché a bien changé. Sans-doute au rythme et à la mesure de son époque.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite