Accueil » Initiative » Animoz clothing : une marque textile très engagée
Bastien Béziaud, un jeune entrepreneur soucieux de la cause animale.
Économie Initiative

Animoz clothing : une marque textile très engagée

Bastien Béziaud a deux passions : l’entreprise et la cause animale. Il a décidé de combiner les deux en créant, en mai 2017, la marque de textile Animoz.

Bastien Béziaud a lancé, en mai 2017, une marque de textile destinée aux amateurs de sport extrême. Dès sa création, le fondateur a fait le choix de s’engager en faveur de la protection animale.

Tout a commencé dans un appartement d’étudiant, Bastien Béziaud inscrit alors en DUT de gestion des entreprises et administrations aux Cézeaux à Clermont-Ferrand, désire réaliser un vieux rêve : créer son entreprise. Il se lance avec un stock de tee-shirts racheté à une entreprise en difficulté. Et se fait donner des coups de main par des copains, pour dessiner sa première collection de textiles. Un ami lui crée son logo, une magnifique tête de cerf stylisée qui orne désormais tee-shirt, sweat, veste, casquette, …Pour se faire connaître, il utilise les réseaux sociaux et participe à des compétitions sportives de la région pour faire découvrir ses produits. Peu à peu, la marque Animoz clothing se fait une place dans le monde très concurrentiel du textile.

Respect animal

Soucieux du bien-être animal, Animoz clothing a lancé un programme « respect animal » qui prévoit que 3 % des ventes sont reversés à des organismes œuvrant pour la protection animale. Une action que Bastien Béziaud espère étendre à l’avenir à des espèces menacées, de par le monde, tout en proposant des actions ciblées. Par exemple à travers des collections capsules (des vêtements en série limitée) ou des jeux concours organisés lors d’événements sportifs. La marque a déjà reversé des fonds au refuge de Brioude, à la SPA de Brugheas, et à la Fondation Nature et découverte.

Bastien Béziaud.

Des matières responsables

Aujourd’hui, la marque Animoz conçoit une gamme de 25 produits fabriqués en Chine, avec des matières responsables. Elle utilise du chanvre (une plante protégeant l’environnement car elle ne nécessite ni arrosage artificiel, ni intrant chimique), du coton bio et du polyester recyclé. Mais aussi s’engage sur le respect des normes sociales. Elle a choisi un site de confection avec la norme SA8000, situé à Dongguan en Chine. Cette norme garantit le non travail des enfants et un salaire décent aux employés. Elle condamne les pratiques discriminatoires.

« Nous nous sommes engagés dans le no plastic challenge. Tous nos emballages de conditionnement et d’expédition sont en papier kraft et certifiés FSC, un label environnemental qui garantit une gestion durable des ressources forestières. Nous avons souhaité supprimer tous les sachets en plastique » souligne Bastien Béziaud, toujours à la recherche du moindre impact environnemental.

Animoz clothing commercialise ses produits sur son site web : www.animoz-clothing.fr et auprès de six revendeurs situés en Auvergne, dans l’Hérault et en Bretagne. La petite marque de deux salariés vend ses produits à l’international, en Angleterre, en Suisse et au Canada.

 

 

 

À propos de l'auteur

Véronique Feuerstein

Véronique Feuerstein

Diplômée en histoire de l’art, Véronique Feuerstein a deux passions : le patrimoine et l’économie. Après un début de carrière au quotidien l’Eveil de la Haute-Loire au Puy-en-Velay, elle a collaboré au magazine de territoire Massif central puis est devenue rédactrice en chef de Massif-central entreprendre pendant neuf ans. Elle a ensuite participé au lancement d’un nouveau média : la Montagne entreprendre, appartenant au groupe Centre France.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite