Accueil » Actualités » Train Paris-Clermont : Une nouvelle pétition
ligne sncf / photo 7 jours à Clermont
Photo 7 jours à Clermont
Actualités Vie publique

Train Paris-Clermont : Une nouvelle pétition

Les usagers SNCF empruntant la ligne entre Paris et Clermont, en particulier ceux qui se déplacent pour des raisons professionnelles se disent "indignés". Entre retards à répétition et suppression de trains, la coupe est pleine. Une nouvelle pétition vient d’être mise en ligne.

Tout fout le camp, mais rien ne change. Les incidents à répétition sont légion sur la ligne SNCF reliant Paris à Clermont. Des wagons “Corail” des années 70 vaguement relookés, des voies nécessitant des travaux et bientôt les traditionnelles feuilles mortes qui font patiner les motrices fatiguées… la desserte est effectivement indigne de ce que l’on est en droit d’atteindre de la part d’une entreprise spécialisée dans les trains à Grande Vitesse. Chez les usagers l’exaspération est à son comble et une nouvelle pétition vient d’être lancée sur le site Change.org.

Les élus interpelés

La pétition s’adresse “aux élu(e)s de la Région Auvergne-Rhône-Alpes actrices et acteurs du développement de notre région”. On peut cependant se questionner sur la pertinence de cette nouvelle pétition envers les élus locaux. Ces derniers n’ont, en effet, pas de pouvoir sur ce problème qui ne relève pas de leur compétences. Ils ont même constitué une association pour pouvoir exprimer leur colère en haut lieu, et n’hésitent jamais à tacler lorsqu’ils en ont l’occasion. On se souvient du tweet de Frédéric Bonnichon, maire LR de Châtel-Guyon, qui s’était lâché après un nouvel incident survenu en 2019 n’hésitant par à publier en ces termes “Concentré d’incompétence de jmenfoutisme et de stratégie scandaleuse de la SNCF et de l’Etat. On ne traiterait pas un train de bovins comme cela”. Les élus de tous bords politiques, à l’unisson sur le sujet, ont même réussi à faire venir à Clermont Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État aux transports et Guillaume Pepy, à l’époque PDG de la SNCF, pour les mettre face à la réalité. A l’issue de leur voyage, le duo avait annoncé un vaste plan de modernisation qui ne prendra, hélas, effet qu’en 2025 (lire notre article Un train de mesures pour la ligne Clermont-Paris). Il va donc falloir patienter encore 4 ans et se contenter des voitures Corail, cela tombe bien, le vintage est à la mode.

Pour signer malgré tout la pétition : Cliquer ici

 

 

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

4 Commentaires

Cliquez ici pour commenter

  • Quoi que puissent en penser certains voyageurs les voitures CORAIL (modifiées TEOZ )des années 1970 possèdent un excellent confort ( largement supérieur aux TGV )…Concernant les retards , il serait bon que la SNCF prévoit un engin en secours à Clermont et assure un entretien convenable des abords des voies car le moindre coup.de vent se transforme en retards sur les circulations du fait d’une végétation envahissante !
    N’oublions pas que le gibier sauvage heurté est aussi la cause de certains gros retards…

    • Vous avez tout à fait raison. Qu’est-ce que ça veut dire un vieux train ? Rien du tout, c’est un des avantages écologiques du rail d’avoir du matériel qui dure longtemps. Le changer, ce sont des minerais extraits, de l’énergie dépensée, des émissions de gaz à effet de serre. Tant qu’il est bien entretenu, que son entretien reste plus rentable que d’acheter du nouveau matériel, le conserver est un bon choix. Ces soi-disant vieux Corail sont aptes à 200 km/h en toute sécurité. Ils sont confortables et ce confort peut être amélioré. Les dysfonctionnements sont principalement liés au réseau ferré. La France est un des pays européens qui investit le moins dans son réseau ferré, deux fois moins que l’Allemagne. Le réseau est dans un état lamentable et par conséquent les dysfonctionnements sont quotidiens. Changer de matériel roulant ne changerait rien.

    • Tout a fait d’accord avec vous niveau confort il n’y a rien de mieux que le corail comparé a des rames plus modernes de type Régiolis ou Coradia. et croire que l’arrivée des nouvelles rames va supprimer les autres soucis d’un coup de baguette magique c’est utopique Les forçages de PN chutes de branches ADP animaux et j’en passe…

  • C’est certain que quand vous aurez parcouru 3h30 sur des sièges inconfortables style regiolis ou coradia des nouvelles rames et avec des néons leds aveuglants au possible vous allez bien vite regertter le confort moelleux et tamisé de nos chers corail. Et croire que l’arrivée des nouvelles rames va supprimer d’un coup de baguette magique tous les autres soucis souvent hors SNCF Forçage de PN ADP ou heurt animaux c’est de l’utopie.

Sponsorisé

Les infos dans votre boite