Accueil » Sports » Sport: 2019, année de tous les succès… ou pas
L'ASM s'envolera-t-elle vers un nouveau titre? Photo: Valentin Uta.
Mardi Sports

Sport: 2019, année de tous les succès… ou pas

2019 verra-t-il un nouveau titre pour l'ASM Clermont Auvergne? Le Clermont Foot 63 sera-t-il vendu? En tous cas, sauf accident, Romain Bardet sera bien sur les routes du Tour de France en juillet prochain...

Il y a tout juste douze mois, Kahina nous prédisait une victoire de l’ASM Clermont Auvergne en Coupe d’Europe de rugby. Raté pour les jaunards, à moins que ce ne soit pour notre voyante… Mais l’on sait que le sport est un exercice incertain, c’est pour cela qu’il plaît, et que prédire est un « art » délicat. Nul ne sait si les astres seront bien orientés en 2019 pour le club clermontois. Par contre, le début de saison et l’étude des forces en présence plaident fortement pour les rugbymen auvergnats en cet hiver. Non pas en Coupe d’Europe, la Challenge Cup, au fond, ne vaut pas grand chose mais dans le Top 14, la compétition la plus familière. Au moment de basculer vers les matchs-retour, les atouts semblent nombreux dans le clan du leader clermontois, auteur jusque-là d’un quasi- sans faute (malgré le récent nul face au Stade Toulousain).

Un seul lièvre

Cette démonstration de force et cette maîtrise des événements ont marqué les esprits. L’ASM, assurément, est l’équipe dominante de cette première partie de championnat. Privés de la vraie Coupe d’Europe, les joueurs clermontois vont pouvoir se concentrer sur le Top 14, seul véritable objectif de la saison, quand certains de leurs adversaires disperseront leurs efforts et risquent de s’y épuiser, à l’image du Racing 92, qui ne cache pas son ambition européenne. Bref, Clermont, à l’heure actuelle, fait figure de favori logique. Reste que l’hiver n’est pas le printemps et que le mois de mai, régulièrement, déjoue les pronostics.

Claude Michy passera-t-il la main?

Claude Michy- photo B.Cherasse.

Malgré un parcours sérieux et un jeu plutôt léché, le Clermont Foot 63 (actuel 8e) ne rejoindra probablement pas l’élite à la fin du championnat de Ligue 2, dont il est un pensionnaire assidu. Mais 2019 pourrait être marqué par un épisode capital pour le football clermontois puisque Claude Michy, président du club depuis 2005, envisage aujourd’hui de passer la main. La vente pourrait se dérouler au printemps prochain et l’on évoque généralement un possible repreneur suisse. Il est bien entendu trop tôt pour envisager les éventuelles conséquences d’un tel événement, tant sur sur le plan sportif qu’économique. C’est en tous cas un feuilleton à suivre durant ces prochains mois, plus encore que les résultats de l’équipe de Pascal Gastien.

Bardet à Brioude

Romain Bardet, à l’image de Thibaud Pinot, ne cache pas son attrait pour les courses italiennes. Pourtant, il n’ira pas courir le Giro au mois de mai prochain. Et pour cause: « Le parcours du Tour de France 2019 est le plus attirant parmi tous ceux que j’ai pu découvrir » a-t-il confié récemment. Et comment déserter le Tour alors même qu’une étape se terminera chez lui à Brioude, le 14 juillet? Malgré un itinéraire montagneux et musclé, particulièrement attrayant, on voit mal le « Brivadois-Clermontois », en demi-teinte en 2018, renverser la table et bousculer l’armada Sky, avec Froome, Thomas et peut-être Bernal. Un podium, toutefois, pourrait lui revenir.

Objectif Doha pour Lavillenie

Renaud Lavillenie- photo: Valentin Uta.

L’échec de Renaud Lavillenie en finale des championnats d’Europe, en août dernier, est encore dans toutes les mémoires. Pour le perchiste clermontois, 2019 pourrait être l’année du rebond… ou celle de l’annonce du déclin face à la nouvelle génération, emmenée par le Suédois Armand Duplantis. L’objectif est en tous cas clairement identifié: il s’agira des championnats du monde qui se dérouleront (bien entendu) au Qatar, du 29 septembre au 6 octobre. Des championnats, qui accueilleront pour la première fois un 4X400 mètres mixte, un an avant les prochains Jeux Olympiques.

 

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite