Accueil » Actualités » Pourquoi Vercingétorix a-t-il perdu la bataille d’Alésia ?
Alésia Vercingétorix
Photo DR
Actualités Histoire

Pourquoi Vercingétorix a-t-il perdu la bataille d’Alésia ?

Du 22 au 27 septembre de l’année -52 avant J.-C., ont eu lieu les derniers jours du siège d’Alésia soldés par la défaite de Vercingétorix. L’éditeur chamaliérois Lemme Edit publie dans les prochaines semaines « Les derniers jours du siège d’Alésia » un ouvrage signé Alain Deyber et David Romeuf qui apporte de nouveaux éléments sur le dernier grand épisode de la guerre des Gaules.

Depuis longtemps les historiens cherchent à comprendre comment Vercingétorix, après sa victoire à Gergovie et alors qu’il  tentait de chasser définitivement les Romains hors de Gaule, a du déposer les armes à Alésia au terme d’un siège, durant lequel  un grand nombre de ses guerriers furent capturés ou massacrés. La défaite annonçait la fin prochaine de la guerre des Gaules. De nombreuses hypothèses ont été avancées pour expliquer cette défaite des armées gauloises et la capitulation de leur chef mais aucune n’est pleinement satisfaisante faute de sources fiables ou à cause de raisonnement plus ou moins fantaisistes. Une récente découverte a mis en évidence un élément fondamental. Une éclipse de lune a eu lieu durant le siège et a vraisemblablement ralenti l’armée de « secours » qui se dirigeait vers Alésia. Elle serait donc arrivée “après la bataille” selon l’expression consacrée.

Des auteurs ultra-spécialistes

Alain Deyber est docteur d’État en histoire et civilisation de l’Antiquité de l’université de la Sorbonne, conseiller de dirigeants et directeur de projets en archéologie, expert des problèmes de la guerre dans les mondes celtique et romain et spécialisé dans l’archéologie des champs de bataille de l’Antiquité. Ancien officier de l’Armée française, il a enseigné l’histoire militaire à Saint-Cyr. Au milieu d’une liste vertigineuse d’articles, livres et travaux universitaires on trouve « Vercingétorix, chef de guerre » un ouvrage également édité pour sa première édition en 2017 par Lemme Edit, qui permet de comprendre qui était Vercingétorix, membre d’élite de la société gauloise et stratège militaire.
De son côté, David Romeuf est ingénieur de recherche à l’Université Lyon 1, spécialisé en archéoastronomie et dans les croyances antiques associées. Il a développé des instruments scientifiques pour différents observatoires et travaille sur la mesure des courbes de rotation des astéroïdes tout en participant à des fouilles archéologiques en Auvergne.

A propos de Lemme Edit

Éditeur depuis une quinzaine d’années, Lemme Edit est basé à Chamalières. Son catalogue Sciences Humaines, et plus particulièrement histoire et histoire militaire de l’Antiquité à l’histoire contemporaine, compte aujourd’hui plus d’une cinquantaine de livres. Les travaux de recherche et d’écriture accomplis avec rigueur par les meilleurs auteurs et spécialistes en ont fait une maison d’édition de référence dans son domaine.

Les derniers jours du siège d'Alésia22-27 septembre 52 av.J.-C . Les derniers jours du siège d’Alésia
Alain Deyber et Davis Romeuf, préface Yann Le Bohec.
Parution le 28 novembre 2019 chez Lemme Edit / 21€

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite