Accueil » Rencontre » Les Déambulations de Phanie : les coups de cœur d’une châtelguyonnaise
Stéphanie Fayt-Monnet.
Initiative Rencontre

Les Déambulations de Phanie : les coups de cœur d’une châtelguyonnaise

Stéphanie Fayt Monnet a créé les Déambulations de Phanie pour partager ses coups de cœur sur les réseaux sociaux, en toute liberté.

Conseillère à la CPAM à mi-temps, Stéphanie Fayt Monnet a créé en juillet un blog intitulé Les Déambulations de Phanie où elle partage ses coups de cœur  pour sa ville natale : Châtel-Guyon.

Si elle a d’abord mis en valeur des acteurs économiques, associatifs et culturels châtelguyonnais, elle a rapidement étendu aux communes voisines sa zone de prospection.

Avec une fréquence de deux à trois articles par semaine, elle a rapidement connu le succès. Aujourd’hui, elle fédère sur sa page Facebook plus de 2 400 abonnés, un chiffre qui est en progression constante. « Je ne pensais pas connaître un tel succès, certains articles comme le portrait de Nicolas Gennardi propriétaire de l’Indian Saloon a fait plus de 35 000 vues » s’étonne-t-elle encore. « Aujourd’hui des personnes s’arrêtent pour me demander de faire un selfie ou un autographe » ajoute-t-elle, amusée.

Pour obtenir très vite de la visibilité sur les réseaux sociaux, Stéphanie Fayt Monnet s’est appuyée sur la page de la ville de Châtel-Guyon qui partage toutes ses publications mais aussi sur les réseaux des personnes qu’elle interview. Une méthode efficace pour faire très vite du buzz.

Indépendante

Photo D.R.

Le secret de sa réussite : son indépendance.  Stéphanie choisit en toute liberté les personnes qu’elle souhaite croquer sur sa page Facebook. « C’est une grande chance » reconnaît-elle. Elle ne veut pas devenir influenceuse et rejette en bloc le côté mercantile de cette activité. Au départ, elle a brossé des portraits de personnes qu’elle connaissait puis a étendu son cercle à des talents, des personnes douées de leurs mains, des boutiques. Atelier de lave émaillée, commerces riomois ou châtelguyonnais, salle de spectacle comme La Puce à l’Oreille de Riom, portraits de rugbyman, les choix de cette rousse piquante sont très éclectiques. Un seul fil conducteur lie tous ses articles : se faire plaisir.

« Si je suis déçue par une personne que j’ai rencontrée,  je ne publie pas le reportage. Je ne suis pas comme une journaliste dont le rédacteur en chef attend son papier. Je n’ai de compte à rendre à personne » martèle-t-elle.

Avec les Déambulations de Phanie, la blogueuse allie ses deux hobbies : le reportage et la photographie, une activité qu’elle pratique en autodidacte. Mais surtout elle partage son enthousiasme sur les réseaux sociaux. Elle est dans la continuité de ses parents qui tenaient une boutique d’appareils ménagers et qui étaient très impliqués dans la vie associative de Châtel-Guyon. Comme si elle aussi voulait rendre à sa ville natale un peu de ce qu’elle lui a donné.

À propos de l'auteur

Véronique Feuerstein

Véronique Feuerstein

Diplômée en histoire de l’art, Véronique Feuerstein a deux passions : le patrimoine et l’économie. Après un début de carrière au quotidien l’Eveil de la Haute-Loire au Puy-en-Velay, elle a collaboré au magazine de territoire Massif central puis est devenue rédactrice en chef de Massif-central entreprendre pendant neuf ans. Elle a ensuite participé au lancement d’un nouveau média : la Montagne entreprendre, appartenant au groupe Centre France.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite