Accueil » Vie publique » Laurent Wauquiez : « Une fois encore, la SNCF et l’État sont incapables de tenir leurs engagements »
Laurent Wauquiez devant la gare SNCF de Clermont Photo 7 Jours à Clermont
Photo 7 Jours à Clermont
Vie publique

Laurent Wauquiez : « Une fois encore, la SNCF et l’État sont incapables de tenir leurs engagements »

Suite à l'annonce du retard de livraison des rames Oxygène sur la liaison Clermont-Paris, Laurent Wauquiez président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a vivement réagi.

Laurent Wauquiez président de la région Rhône-Alpes-Auvergne a vivement et rapidement réagi à l’annonce du retard de livraison des rames Oxygène sur la ligne SNCF Clermont-Paris. « Une fois encore, la SNCF et l’État sont incapables de tenir leurs engagements. Il faudra maintenant attendre trois années avant de voir circuler sur nos lignes des trains dignes de ce nom. Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’explications qui conduisent à reléguer les usagers de l’Auvergne à des passagers de 3e classe » a-t-il déclaré dans un bref communiqué ajoutant « Deux mois seulement après les annonces d’un gouvernement qui venait subitement de prendre la mesure des difficultés que subissaient quasi quotidiennement les usagers de la ligne Clermont/Paris, cette annonce de retard sonne comme une humiliation de plus faite aux Auvergnats » Cette déclaration rappelle celle qu’il avait déjà faite à Clermont en février dernier, avant la tenue de la fameuse réunion rassemblant plusieurs ministres et la direction de la SNCF.

Quelles mesures pour garantir la fiabilité avec l’existant ?

Laurent Wauquiez demande aujourd’hui, au ministre des Transports, « de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer aux Auvergnats des conditions dignes de transport dans les délais que le Gouvernement a lui-même annoncé ». Cependant que peuvent faire les ministres des transports et de la cohésion territoriale face au retard annoncé par le constructeur espagnol CAF ? Ce dernier justifie le nouveaux délais par des problèmes techniques apparus lors des premiers roulages qui s’ajoutent à une accumulation de facteurs liés au Covid, puis à la guerre en Ukraine. L’excitation et les phrases assassines, certes justifiées, risquent hélas d’être sans effet du côté politique. La balle est plutôt dans le camp de la SNCF qui va devoir trouver de nouvelles solutions pour garantir davantage de fiabilité sur la ligne durant à minima une année supplémentaire. Au regard de la difficulté à mettre une vieille motrice de secours en poste à Nevers, action qui a été présentée comme un événement exceptionnel, il y a quand de quoi s’inquiéter.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé