Accueil » Idée de la semaine » ED VI Hair Barber, barbier rue de la Treille : “ Mes amis disent que je suis un chirurgien des cheveux”
Ce barbier s'est installé rue de la Treille en juin dernier.
Idée de la semaine

ED VI Hair Barber, barbier rue de la Treille : “ Mes amis disent que je suis un chirurgien des cheveux”

La barbe est à la mode, et depuis début juin, un nouveau barber shop a ouvert dans le vieux Clermont. Eddy Viannet, 43 ans, s’est installé rue de la Treille pour proposer un service sur-mesure.

Silhouette longiligne, voix grave et bien sûr barbe impeccablement taillée, Eddy Viannet est un barbier qui aime échanger avec ses clients. Dans son salon, on ne rase pas seulement la barbe, on la taille avec soin, selon des styles variés. Le gérant d’ED VI Hair Barber explique : « On choisit la barbe en fonction du visage. Porter la barbe c’est plutôt un état d’esprit. Ce qui marche beaucoup en ce moment, c’est la barbe viking, sans doute à cause des séries TV ».

La barbe n’est pas un effet de mode

Eddy ne croit pas au phénomène de mode et affirme ainsi : “Pour moi la barbe c’est comme quand la femme a décidé de porter des pantalons, des centaines d’années plus tard, elles portent toujours le pantalon! Avant un homme barbu était quelqu’un de négligé, aujourd’hui, au contraire, on peut porter la barbe avec classe. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un effet de mode”.

Eddy a fait ses premiers pas dans la coiffure en 1991 et a travaillé dans plusieurs salons. Aujourd’hui à son compte, il apprécie d’oeuvrer sans pression et surtout de pouvoir prendre le temps de chouchouter ses clients : “Je me démarque des autres, je veux, en effet, un salon qui ne soit pas une usine à gaz :  j’ai un siège,  un bac à shampoing, je m’occupe d’un client après l’autre . Afin qu’il n’y ait pas d’attente, je préconise la prise de rendez-vous et accorde du temps à chaque personne. Certains de mes amis disent que je suis un chirurgien des cheveux car j’aime la qualité, la précision et je suis perfectionniste”.

Un coiffeur pour hommes qui accepte aussi les femmes

Autre façon de se tirer son épingle du jeu, il accepte de couper les cheveux des femmes lorsqu’ils sont courts, au même prix qu’une coupe pour hommes. Il affirme pratiquer des tarifs raisonnables : 20 euros pour un shampoing coupe coiffage et 10 euros pour une taille de barbe. La décoration du salon est aussi soignée avec ses photos vintage, son fauteuil rétro et ses figurines de super-héros. Eddy est ravi d’avoir ouvert ce salon dans la rue de la Treille, sur le plateau central, car il voulait offrir l’ambiance d’un petit salon de quartier. Pari réussi.

ED VI hair barber, 12 rue de la Treille à Clermont-Ferrand, 06 85 48 04 10

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite