Accueil » Loisirs » Dix bonnes raisons d’ “hiverner” dans le Sancy
Tyrolienne à Super-© OT Sancy.
Loisirs

Dix bonnes raisons d’ “hiverner” dans le Sancy

Pour l’heure, l’or blanc manque à l’appel… En attendant qu’il drape les sommets puydômois, voici quelques suggestions d’activités à pratiquer cet hiver dans le massif du Sancy. Bonne nouvelle : certaines sont possibles sans neige.
  • Pour piquer une tête à Super-Besse. 5,1 millions d’euros. Tel est le montant investi par la communauté de communes (maître d’ouvrage) et ses partenaires dans la rénovation de cette piscine au pied des pistes. On n’a pas trouvé mieux pour se prélasser et se détendre après une journée de ski. D’ailleurs, un forfait spécial ski/piscine a été mis en place : comptez 30 euros en plein tarif. Il existe une offre parallèle au Mont-Dore avec l’espace “Sancy Ô” de La Bourboule.
  • Pour embarquer dans une dameuse. Moyennant 60 euros par personne, la station du Mont-Dore propose aux curieux d’accompagner un professionnel du damage lors de son travail en fin de journée. Une expérience insolite, permettant de s’initier aux techniques de transport et de manipulation de la neige. Cette activité est organisée les jeudis soirs pendant les vacances scolaires et les samedis soirs en dehors des vacances. Pensez à réserver… Au fait, vous savez combien coûte une dameuse ? 430.000 euros HT. Le Mont-Dore en a acheté une nouvelle.
  • Pour se glisser dans la peau d’un musher. Cinq prestataires proposent des sorties en chiens de traineaux au pied du Sancy. Malgré le prix élevé (comptez 110 euros les 30 mn pour 4 personnes maximum), cette balade dépaysante sur le manteau blanc auvergnat est magique. Sans neige, c’est possible aussi. Mais dans ce cas, vous ne glissez pas. Vous roulez…
  • Pour s’envoyer en l’air à la Saint-Valentin. Direction le 7ème ciel le 14 février… Avec votre moitié, vous pourrez embarquer à bord du téléphérique de Super-Besse pour un dîner gastronomique au dessus de la station. Les cabines seront décorées pour l’occasion. Le repas (ou plutôt “le panier aphrodisiaque”) sera concocté et remis en mains propres par le chef étoilé Cyrille Zen. Comptez 99 euros pour deux. Cette partie de fourchettes en l’air dure une quarantaine de minutes.
    Airboard au Mont-Dore © OT Sancy.
  • Pour tester le “Skibus” depuis Clermont-Ferrand. On le sait peu, mais il est possible de rejoindre les pistes du Mont-Dore en bus, depuis la gare de Clermont-Ferrand. Le tarif est avantageux : forfait “journée” compris, comptez 38,50 euros par adulte, avec des ristournes pour les plus jeunes. Ce “Skibus” très pratique fonctionne tous les jours pendant les vacances scolaires. Sinon, uniquement le week-end. Fini les galères pour se stationner ! Un bémol toutefois : il n’existe pas d’offre équivalente pour Super-Besse (hormis un Flixbus ponctuellement).
  • Pour percer les secrets de Chastreix-Sancy. On adore cette petite station familiale perchée sur le versant ouest du massif. Avec ses 16 km de pistes, Chastreix-Sancy est parfaite pour passer une journée au grand air avec ses enfants. D’ailleurs, la station vient d’investir 250.000 euros dans un nouveau tapis couvert desservant trois pistes pour débutants. Le domaine est équipé de 28 enneigeurs. Pas inutile avec le réchauffement climatique…
  • Pour découvrir la montagne avec des pros. C’est une nouveauté de l’année. L’Ecole du Ski Français du Mont-Dore propose une découverte accompagnée du milieu montagnard. Sensibilisation aux risques, recherche en avalanche… Cette initiation pratique, utile et ludique devrait séduire les amateurs de grands espaces.
  • Pour effectuer une descente aux flambeaux. Feu d’artifice, démonstration de descente en rappel depuis le téléphérique… Le Mont-Dore revisite ses descentes aux flambeaux avec une version encore plus festive et spectaculaire. Rendez-vous les 25 décembre, 1er janvier et tous les mardis pendant les vacances de février pour mettre le feu à la montagne.
  • Pour déguster une bonne “Doriane” en profitant du paysage. Les bonnes tables ne manquent pas dans le Sancy. Pour accompagner votre truffade, votre potée auvergnate ou votre plateau de fromages, commandez donc une Doriane. Cette bière artisanale brassée dans le massif a été primée au concours général agricole de Paris en février dernier. Elle fête cette année son troisième anniversaire. A déguster au coin du feu ou en terrasse, face au Sancy enneigé.
  • Pour retomber en enfance au château de Murol. Vos rejetons ont encore de l’énergie à revendre après leurs cours de ski ? Faites une halte au château de Murol, qui propose dans la salle d’armes une exposition dédiée aux Playmobil. Au programme : des scènes évoquant l’édifice, la vie du seigneur et la campagne alentour. Le château est ouvert tous les jours pendant les vacances.

Renseignements : www.sancy.com

À propos de l'auteur

Emmanuel Thérond

Emmanuel Thérond

Titulaire d'un Master en Littératures Modernes et Contemporaines, Emmanuel Thérond est journaliste en Auvergne depuis 2004. Il a commencé sa carrière à La Montagne, avant de rejoindre la rédaction d'Info Magazine, où il a travaillé durant 15 ans. Il écrit également pour la presse professionnelle, en particulier Le Moniteur du BTP, dont il assure la correspondance locale. Depuis 2019, il signe dans Le Parisien - Aujourd'hui en France.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite