Accueil » Vie publique » A Chamalières, le square de Verdun fait peau neuve
Louis Giscard d'Estaing a coupé le traditionnel ruban.
Vie publique

A Chamalières, le square de Verdun fait peau neuve

Le square de Verdun vient de faire l’objet d’une refonte totale pour améliorer l’attractivité du centre ville de Chamalières.

En travaux depuis un an, la commune de Chamalières inaugurait, vendredi, le square de Verdun. « Je suis particulièrement heureux de l’aboutissement de ce projet qui a mis de nombreuses années à se concrétiser. Ce projet urbanistique a été conçu pour dynamiser le centre ville et ses commerces » soulignait Louis Giscard d’Estaing, le maire de Chamalières, en préambule. De nombreuses personnalités étaient conviées pour découvrir le nouveau visage du square de Verdun qui prend forme jour après jour.

Situé en plein coeur du vieux Chamalières, le square de Verdun devait répondre à un objectif double et contradictoire, à la fois proposer davantage de stationnement, tout en prenant compte le « facteur vert ».

42 nouvelles places de stationnement

Un joli compromis a été trouvé en offrant 42 nouvelles places de stationnement en lieu et place des anciens parcovilles et un parc jardin devant l’ancienne mairie.

Désormais des places de stationnement sont accessibles même les jours de marché : les mardis, jeudis et samedis matins. Le parking dispose de deux places pour les personnes à mobilité réduite et d’une place pour un véhicule famille. La commune s’est aussi dotée d’une station de recharge de véhicules électriques, la deuxième station publique du département, après celle de Saint-Genès-Champanelle.

Deuxième station de recharge publique de véhicules électriques   

Didier Malga a présenté les véhicules qui lui ont permis d’être champion de France et du monde de rallye.

Deux véhicules peuvent être chargés simultanément. Et pour mettre en avant ce nouvel équipement, la municipalité avait invité le pilote auvergnat Didier Malga, double champion de France de rallye automobile du trophée ENRS (énergie nouvelle régularité sportive) en 2016 et 2017 et aussi champion du monde 2018  FIA des rallyes énergies nouvelles gagnées au volant d’une Tesla S100 en alternance avec une Renault Zoé 45-90. Anne-Valérie Bonnel, sa copilote (actuellement en tête du championnat du monde copilote 2019) était également présente.

Le stationnement est gratuit les vingts premières minutes, ou entre 12 et 14 h et le samedi après-midi. En cas de non paiement du stationnement, l’amende est de 17 euros.

27 nouvelles essences d’arbres

27 arbres, des magnolias, des chênes et des amélanchiers vont être plantés en face de l’ancienne mairie, autour du grand pin, à l’automne. En tout, la commune de Chamalières compte 2 700 arbres, un véritable patrimoine arboré. Pour conserver cet ensemble, la commune espère l’établissement de la ligne B de transport en commun à énergie propre, tout comme la création d’une halte TER au niveau du lycée de Chamalières et des Hauts de Chamalières, une étude devrait être financée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes prochainement.

1,2 million d’euros de financement

Le nouveau square de Verdun a coûté 1,2 M€ à la commune et Clermont-Auvergne métropole, soit 8 % de l’ancien parcoville. Le parcoville avait été mis en place par la municipalité de Claude Wolff. Il s’agissait d’un stationnement entièrement automatique, constitué de 4 silos de 55 places qui avait été mis en service en 1991. A l’origine, le dispositif devait être une révolution en matière de stationnement payant. Il était censé apporter une réponse au délicat problème de stationnement en centre ville de Chamalières mais n’a jamais trouvé son public. Il a été arrêté en 2010.

« Nous avons créé une nouvelle relation entre la place de Verdun et le centre de Clermont-Ferrand, retrouvé l’ancienne promenade des années 30 » se félicitait Pierre Déat de Cap paysage, chargé de l’aménagement paysager.

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Véronique Feuerstein

Véronique Feuerstein

Diplômée en histoire de l’art, Véronique Feuerstein a deux passions : le patrimoine et l’économie. Après un début de carrière au quotidien l’Eveil de la Haute-Loire au Puy-en-Velay, elle a collaboré au magazine de territoire Massif central puis est devenue rédactrice en chef de Massif-central entreprendre pendant neuf ans. Elle a ensuite participé au lancement d’un nouveau média : la Montagne entreprendre, appartenant au groupe Centre France.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite