Accueil » Culture » La Comédie : Vincent Macaigne pointe le chemin vers l’apocalypse
Avant la terreur, Vincent Macaigne / Photo S. Gosselin
Photo S. Gosselin
Culture Jeudi Mercredi

La Comédie : Vincent Macaigne pointe le chemin vers l’apocalypse

Libre adaptation de "Richard III" de Shakespeare, "Avant la terreur" pièce de Vincent Macaigne donnée cette semaine à La Comédie de Clermont interroge la bêtise et la férocité humaine

Richard III, dernier roi d’Angleterre de la maison d’York, couronné de 1483 à sa mort, est affublé de l’image d’un grand méchant et d’un monstre assassin, supprimant tous ceux qu’il voyait comme des ennemis. Même si les historiens n’ont pas vraiment réussi à prouver les meurtres qu’on lui attribue, William Shakespeare l’a propulsé au panthéon des sanguinaires. La renommée du monarque serait donc infondée contrairement à sa perfidie qui est davantage avérée. Quoi qu’il en soit, il est aujourd’hui un personnage majeur du répertoire théâtral, idiot et violent embarquant dans son sillage des individus prêts à tout pour atteindre leurs objectifs. La pièce de Shakespeare moult fois jouée et adaptée pour le cinéma continue d’être une base très appréciée des metteurs en scène qui y puisent pas mal d’éléments, toujours d’actualité, quand il s’agit de tacler l’homme et la société. Cette matière n’a pas échappé à Vincent Macaigne qui en propose aujourd’hui une libre adaptation intitulée Avant la terreur qui « interroge la bêtise et la férocité humaine ».

Bouffonnerie violente par Vincent Macaigne

Un décor brut, des tables, des chaises, des accessoires et des armes à feu suffisent à celui que l’on considère comme « le trublion de la scène française » pour faire entendre son point de vue sur une société contemporaine trop violente et très bien illustrée par la folie qu’autorise le théâtre. Sa version de Richard III « donne corps à une bouffonnerie violente que seule la présence d’enfants vient, par moments, apaiser ». Face au cahot qui règne sur le plateau, chacun est invité à se poser les questions sur la déshérence de l’humanité, inéluctable chemin vers l’apocalypse.

Avant la terreur, d’après Shakespeare et autres textes. Vincent Macaigne : écriture, mise en scène, conception visuelle et scénographique. 
La Comédie de Clermont, boulevard Mitterrand,  mercredi 29 à 19h30 et jeudi 30 mai 2024 à 20h

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé