Accueil » Culture » La photographe Marielsa Niels interroge la notion de travail
©Marielsa Niels
© Marielsa Niels
Culture Économie

La photographe Marielsa Niels interroge la notion de travail

Le travail occupe le quotidien d'une bonne partie de la population. Il existe autant de visions du travail que de travailleurs et donc de sujets pour une photographe.

Quelle est la définition exacte du mot travail ? Poser la question à Larousse ou Robert, n’apporte pas de réponse franche mais plutôt une multitude de propositions. Ce mot, désignant à la fois l’action et le résultat, est multi-usages. Les linguistes remontent néanmoins, en tête de liste « l’activité de l’homme appliquée à la production, à la création, à l’entretien de quelque chose » (manuel-intellectuel) et « l’activité professionnelle régulière et rémunérée ».

Travail : une définition, finalement assez intime

C’est justement cette notion d’activité professionnelle que Pauline Vigey responsable de l’association culturelle clermontoise Mo(uve)ments et Claude Servol, fondateur de Cowork’it souhaitaient traiter depuis la période Covid. Cowork’it est un espace de travail partagé du quartier des Salins qui accueille quotidiennement de nombreux indépendants du monde des ICC*, en recherche d’un bureau, mais aussi d’un espace possédant une vie sociale. Même si ces travailleurs se regroupent avec un but commun, aucun ne livre la même définition, finalement assez intime, de ce qu’est le travail. L’idée à donc germé de proposer à un ou une artiste de traiter la question avec sa propre matière créative, via appel à projet et résidence.

Marielsa Niels en résidence

C’est finalement Marielsa Niels qui a été retenue pour cette interrogation sur le travail. Bien que catégorisée photographe, elle ne se contente pas de figer un instant dans une démarche contemplative. Au contraire, elle crée en analysant, en décortiquant, en écoutant, pour produire non pas une image témoignage mais une interprétation personnelle utilisant le média photographique comme base et en mettant l’humain au premier plan. Pauline Vigey et Claude Servol lui ont laissé carte blanche et offert le libre accès à Cowork’it qui possède un espace aménageable en studio photo. La seule contrainte fixée était de « montrer » quelque chose à l’occasion de la 28e édition des Arts en Balade fin mai 2023.

Photo Marielsa Niels
© Marielsa Niels

Des points de vue différents, parfois même paradoxaux

Marielsa Niels a commencé en interrogeant 11 « locataires » de Cowork’it pour comprendre leurs motivations quotidiennes. Les entretiens ont été suivis de séances de prises de vues pour réaliser ce qui pourrait s’apparenter à portraits de travailleurs, portraits finalement aussi divers dans leurs traitements  qu’il existe des points de vue différents, parfois même paradoxaux sur la notion de travail.
En parallèle une collecte de témoignages a également été lancée sur une plateforme web pour étayer le propos et accroître le nombre de points de vue car la notion de travail reste assez floue et ouvre de nombreuses interrogations : À partir de quel moment une tâche devient-elle un travail ? travaille-t-on par obligation ou par passion ? qu’apporte le travail… de matériel et immatériel ? Une femme au foyer est-elle une travailleuse ?

Extension du projet

La premier rendez-vous s’est donc déroulé lors de la dernière édition des Arts en balade sous forme d’exposition et d’interventions, une comédienne Anne Gouineau lisant des passages d’un récit consacré à la vie professionnelle d’une femme. Le public a évidemment réagit au thème, certaines personnes souhaitant, à leur tour, contribuer en témoignant de leur propre rapport au travail. La plateforme web est donc restée ouverte afin de prolonger la collecte d’une matière utile pour la suite du projet. Marielsa Niels souhaite désormais élargir son champ d’action en ciblant des institutions et des entreprises. Une mairie, celle de Noyant d’Allier, lui a d’ailleurs proposé de démarrer un projet, toujours avec l’association Mo(uve)ments. La commune a été façonnée jusqu’en 1943 par une exploitation minière qui a laissé des traces dans la population et dans l’architecture de la commune encore visibles aujourd’hui : une base parfaite pour interroger la notion de travail.

Photo © Marielsa Niels
© Marielsa Niels

*ICC : Industries Culturelles et Créatives

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé