Accueil » Vie publique » Nouvelles mesures de restriction de l’usage de l’eau dans le département
Photo D.R.
Environnement Vie publique

Nouvelles mesures de restriction de l’usage de l’eau dans le département

Avec l'actuelle canicule et le manque de pluie, la situation hydrologique s'est sérieusement détériorée dans le Puy-de-Dôme. La préfète Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc a décidé de mettre en place un dispositif limitant l'usage de l'eau.

La Préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, a réuni hier le comité de suivi de la situation hydrologique. A la suite de celui-ci, il a été décidé de renforcer les mesures de restriction des usages de l’eau en vigueur depuis le 4 juillet dans le département. En effet, depuis cette date, la situation hydrologique s’est encore détériorée de façon spectaculaire. Face à ce constat alarmant, le département du Puy-de-Dôme a été placé  en situation d’alerte renforcée pour le réseau d’eau potable.

Les principales mesures

Un arrêté préfectoral précise les mesures à respecter à compter de ce vendredi 26 juillet. Ainsi sur l’ensemble du département, l’usage de l’eau à partir du réseau d’eau potable,hors consommation courante, sera interdite de 8h à 20h pour  l’arrosage de plants, fleurs, potagers, green, jeux, espaces verts. Elle sera interdite sans restriction d’heures pour les fontaines et jets d’eau alimentés par le réseau d’eau potable sans recyclage, pour le lavage des véhicules, hors des installations spécialisées équipées de recyclage d’eau (sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire et pour les organismes liés à la sécurité). L’interdiction porte également sur les manœuvres des bouches/bornes incendie sauf exercices de sécurité indispensables, le nettoyage de bâtiments, hangars, locaux de stockage (en dehors de la nécessité de salubrité publique et pour raisons sanitaires), le remplissage des piscines individuelles, hors première mise en eau des bassins en construction.

Les cours d’eau en souffrance

S’ajoutent à ce dispositif des mesures particulières concernant les bassins de l’Allier, de la Dore, de l’Alagnon, de la Dordogne et de l’Ance, actuellement en état d’alerte. Sont ainsi interdits les prélèvements dans le milieu naturel et le remplissage des plans d’eau. Des dispositions sont mises en place pour les installations classées pour la Préservation de l’Environnement (IPCE). Pour le bassin du Cher, en niveau crise, les prélèvements sont interdits à l’exception de ceux répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, de sécurité civile et d’alimentation en eau potable de la population. En effet, les débits des principaux cours d’eau et des affluents ont drastiquement chuté : l’Allier, la Sioule, la Dore, l’Alagnon sont passés au-dessous de leurs débits d’alerte ; le Cher amont est passé largement au-dessous du débit de crise. Quant à La Morge, le Jauron, l’Eau Mère, le Sioulet, l’Ailloux, le Sioulet, la Morge, la Couzes d’Ardes, le Bedat et l’Ambène, ils ont atteint leur débit réservé.

Pas d’amélioration dans les jours à venir

A noter que les prévisions de Météo-France pour la quinzaine à venir prévoient un maintien des températures élevées (jusqu’à 40°C puis une baisse à 30 °C) et des précipitations variables sous forme orageuse et très localisées qui n’impacteront que très peu le déficit pluviométrique.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite