Accueil » Culture » Passeurs d’Images : le cinéma estival et populaire
"Passeurs d'Images": quand vient le soir...
Culture

Passeurs d’Images : le cinéma estival et populaire

L'opération est organisée pour la 28e année par l'association Sauve qui peut le court métrage, Son objectif ? Apporter le 7e art là où il n'est pas forcément présent, l'ouvrir à d'autres publics et créer du lien social.

Présenté en nocturne et associé aux vacances : c’est peut-être ainsi que le cinéma présente son visage le plus festif et le plus populaire. A l’occasion de Passeurs d’images, aux plus chaudes journées de l’année, et parfois en plein-air, le 7ème art quitte les salles obscures et s’en va rejoindre des quartiers, des cités, de petites villes, voire des territoires ruraux où les grands écrans sont rares, sinon absents. Et il se répand ainsi comme une denrée précieuse et un élément rassembleur, le temps d’une séance qui, bien-sûr, ne sera pas la dernière.

L’opération Passeurs d’Images a été initiée par l’association qui porte le même nom et dont l’objet est de fédérer et d’animer le réseau des acteurs de l’éducation aux images en France. Dans la réalité, elle initie un certain nombre d’actions tout au long de l’année mais c’est en juillet et août que le dispositif se révèle le plus actif, au travers de projections organisées dans toutes les régions.

Un été particulier

En Auvergne, l’association Passeurs d’images s’est trouvée un relais tout indiqué avec la structure Sauve qui peut le court métrage, dont le Festival international du court-métrage est le fleuron. Depuis 28 ans maintenant, elle met donc en place une programmation estivale gratuite qui joue un rôle à la fois d’accès à la culture et de lien social. Elle se révèle particulièrement cruciale, cette année, après l’épisode de confinement qui a entraîné l’annulation de nombreux événements et rendez-vous et prendra place dans un contexte sanitaire encore incertain. D’où l’adoption de certaines mesures spécifiques comme le respect des distances entre les spectateurs.

Des projections et des réductions

Passeurs d’Images sera donc présent dans trois des quatre départements de l’ex-région administrative, l’Allier et le Cantal s’ajoutant au Puy-de-Dôme. Clermont, Cournon, Riom et Thiers accueilleront au total douze séances à partir de films tournés vers le public et les familles. Parallèlement, l’opération intègre également un système de réduction destiné aux moins de 25 ans et qui leur permettra de se rendre dans les salles de cinéma, à moindre prix, jusqu’au 31 août. Concrètement, il s’agit de contre-marques à retirer dans les différentes maisons de quartier, MJC ou missions locales et qui donnent droit à des réductions de 1,50€ par ticket… Le prochain événement de Passeurs d’Images ? Il se déroulera lundi à 22h15 au Ciné Arcadia de Riom avec, à l’affiche, Astérix et la potion magique, film d’animation de Louis Clichy et Alexandre Astier. Inutile de vous en raconter l’histoire…

Asterix et la potion magique.

Le programme dans le Puy-de-Dôme : à Clermont: jeudi 16 juillet à 22h15: Mirai, ma petite soeur à la Maison de quartier de La Fontaine du Bac; jeudi 23 juillet à 22h au Parc de l’Écluse à La Gauthière: Mia et le lion blanc.

A Cournon: mardi 22 juillet à 22h à la Coloc de la Culture: Mia et le lion blanc; mercredi 5 août à 21h45 au Plan d’eau: La lutte des classes; mercredi 19 août à 21h30 à la Coloc de la Culture: Greenbook.

A Riom: lundi 13 juillet à 22h15 au Ciné Arcadia: Astérix et la potion magique; lundi 10 août à 21h45 au Ciné Arcadia: Le Roi lion Live.

A Thiers: lundi 20 juillet à 22h à la Maison de la jeunesse: Mauvaises herbes; samedi 1er août à 21h45 à Molles Cizolles: Retour vers le futur; vendredi 21 août à 21h15 à Molles Cizolles: Grease. 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite