Accueil » Jeudi » Nathalie Béasse: le fil d’une oeuvre
Nathalie Béasse- photo Carole Bellaiche.
Culture Jeudi

Nathalie Béasse: le fil d’une oeuvre

Après "Tout semblait immobile", la metteuse en scène présente "Aux Éclats". Elle poursuit un itinéraire artistique où chaque élément trouve naturellement sa place.

Elle entend mettre au centre de la scène « l’apparente intranquillité de l’être humain ». Alors Nathalie Béasse, artiste associée à la Comédie de Clermont, poursuit inlassablement son travail de création. Après Tout semblait immobile, présenté la saison dernière, la metteuse en scène livre Aux Éclats, un nouveau spectacle, une nouveau prétexte aussi pour « construire des histoires de gens, pour faire palpiter nos cœurs. »

Des situations burlesques

« Aux Éclats ».

Trois hommes sont sur la scène, interprétés par Etienne Fague, Clément Goupille et Stéphane Imbert. Ils se croisent en permanence, s’observent, se jaugent. Leurs itinéraires personnels ne cessent de s’entrechoquer au beau milieu d’un univers où les couleurs, les matières elles-mêmes se télescopent ou fusionnent, se font face ou s’emmêlent. Les trois interprètes vont devoir faire face à toutes sortes de catastrophes, petites ou grandes, à des événements qui se succèdent sans relâche. Un ensemble de faits et de gestes, de corps et de formes qui provoquent des situations burlesques, des étonnements, des décalages, des éclats de rire, des peurs, des moments dramatiques et témoignent, in fine d’une réelle fraternité humaine.

« Immédiatement reconnaissable »

Avec Aux Éclats, Nathalie Béasse ne s’éloigne jamais de ce qui est la condition humaine. Elle l’imagine avec une certaine poésie, teintée d’absurdité, et beaucoup d’empathie. L’homme avec sa fragilité, ses failles, son inquiétude, sa sensibilité, ses contradictions. A fleur de peau. A propos du travail inépuisable de la metteuse en scène, le journaliste de Médiapart, Jean Paul Thibaudat, écrit : « C’est une œuvre en marche dont chaque pas, chaque ouvrage est immédiatement reconnaissable ». Pour sa part, Nathalie Béasse estime: « J’ai la chance d’avoir une famille d’acteurs que l’on peut retrouver d’un spectacle à l’autre, j’ai la possibilité de présenter des séries avec les différentes étapes de mon travail. On peut ainsi voir les liens qui existent entre toutes les pièces, puisque chaque spectacle naît souvent du spectacle qui l’a précédé. Un peu comme si on s’installait successivement dans les différentes pièces d’une maison. » Parallèlement au spectacle présenté tout au long de la semaine à la Maison de la Culture, Nathalie Béasse sera l’invitée de Ça vous regarde, dimanche 24 novembre à 16h à La Jetée. Puis, elle sera au Fotomat, jeudi 28 novembre à 21h30 au Fotomat, pour un DJ Set.

Jeudi 21, vendredi 22, lundi 25, mardi 26, mercredi 27 et jeudi 28 novembre à 20h30; samedi 23 novembre à 17h à la Maison de la Culture, salle Boris-Vian à Clermont. Proposé par La Comédie de Clermont.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite