Accueil » Actualités » Louis Giscard d’Estaing plaide pour la réouverture des petits commerces
Louis Giscard d'Estaing- photo Sylvia Aubert.
Actualités Économie

Louis Giscard d’Estaing plaide pour la réouverture des petits commerces

Le maire de Chamalières demande, à son tour, au gouvernement de revoir sa copie après la fermeture des petits commerces. Et il justifie sa position.

Les voix sont de plus en plus nombreuses à soutenir les petits commerçants, déjà lourdement pénalisés par le confinement du printemps dernier, et de nouveau obligés à fermer les portes de leurs boutiques au moment même où les supermarchés et les sites en ligne peuvent poursuivre leur activité. De toute évidence, la déclaration du Premier Ministre, Jean Castex, n’a pas suffi à désamorcer la vague de mécontentement.

Maire de Chamalières et vice-président de l’Association des Maires de France pour le Puy-de-Dôme, Louis Giscard d’Estaing a précisé à son tour sa position : « Il apparaît essentiel que le Gouvernement puisse revoir la définition de commerce de première nécessité et l’élargir notamment au niveau local sous couvert préfectoral, dès lors que les conditions de sécurité sanitaire permettent de préserver la santé des commerçants, de leurs salariés et de leurs clients » estime-t-il.

“Respecter des critères d’équité”

Le maire de Chamalières souligne les efforts déjà réalisés par ces commerces de proximité qui ont engagé des dépenses d’aménagement de leurs espaces de vente, parfois lourdes, afin de poursuivre leur activité commerciale tout en assurant la sécurité sanitaire de tous. « La classification des commerces de proximité dits de première nécessité, doit, de son point de vue, respecter avant tout les critères d’équité. Comment expliquer la nécessité de devoir fermer les librairies alors que les commerces de détail de journaux et papeterie en magasins spécialisés demeurent ouverts ? » s’interroge-t-il d’autre part. Enfin, Louis Giscard d’Estaing souligne le déséquilibre engendré par les mesures gouvernementales en matière de concurrence avec les supermarchés, hypermarchés et sites de vente en ligne. Une question d’autant plus cruciale qu’elle pourrait conduire les consommateurs à adopter de nouvelles habitudes au-delà du confinement. Et le vice-président de l’AMF 63, qui se veut constructif, d’indiquer que : « La ville de Chamalières propose qu’elle puisse assurer à son niveau, en lien avec les services de l’État, tous les contrôles nécessaires au strict respect des conditions sanitaires d’ouverture des commerces de proximité. »

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite