Accueil » Culture » Le triptyque de l’Orchestre National d’Auvergne
Thomas Zehetmair / Photo 7 Jours à Clermont
Thomas Zehetmair / Photo 7 Jours à Clermont
Culture

Le triptyque de l’Orchestre National d’Auvergne

La saison 2021-2022 de l’Orchestre National d’Auvergne sera illustrée par 3 grandes nouveautés. Nouvelle équipe artistique, nouveau président et nouveau label discographique : de quoi pimenter les mois à venir après deux années chamboulées par le Covid et sa cohorte de restrictions

Depuis le début du mois de juillet, l’Orchestre National d’Auvergne a mis en vente ses abonnements 2021/2022. En présentant la nouvelle saison, Lila Forcade directrice générale de l’Orchestre a prononcé quelques mots, tout simples, mais qui en disent long. «Il nous faut revenir à l’essentiel». A elle seule, cette expression contient le vaste programme qui se profile pour les mois à venir pour cette institution qui fête ses 40 ans d’existence cette année.

Une équipe artistique renouvelée

Directeur musical et artistique depuis 2012, Roberto Forés Veses a laissé sa place non pas un nouveau chef mais à une équipe. Si Thomas Zehetmair (chef d’orchestre, violoniste et chambriste autrichien de réputation internationale), occupe, pour trois années, le siège de chef principal, il est secondé par Christian Zacharia, Enrico Onofri , Christian Mason et Isabelle Albouker qui apporteront tous, une contribution artistique riche et dynamique. Thomas Zehetmair, qui se déclare impressionné par les 21 musiciens de l’Orchestre, sera un pilier du retour à l’essentiel évoqué par Lila Forcade « Un retour aux sources pour notre orchestre de chambre : Un orchestre composé de solistes et dirigé par des solistes ».

Changement de présidence

Édith Caillard la présidente, laisse, elle aussi, son siège à Xavier Omerin, un nom bien connu dans le milieu du Rugby puisqu’il est écrit en gros sur les maillots des joueurs de l’ASM. Si le PDG du groupe Omerin, leader mondial dans la fabrication des fils et câbles spéciaux implanté à Ambert fait partie des sponsors du rugby, il est aussi mécène de la musique classique. Son implication est d’ailleurs importante pour le Festival de la Chaise-Dieu. Il est secondé par un vice-président, Hervé Poher délégué régional EDF Auvergne-Rhône-Alpes.

ONA, label discographique physique

CD-Crepuscule-Label-OnAAprès avoir lancé en 2019 un label digital afin de partager une collection d’enregistrements live, l’Orchestre lance OnA, un label physique d’enregistrements studio, qui fait de la structure le seul producteur indépendant de musique classique en France. Le challenge se révèle ardu dans un milieu qui, il faut le reconnaître, cantonne désormais ce type de musique dans un marché de niche. Cependant avec ce label, l’Orchestre National d’Auvergne renforce son rôle d’ambassadeur pour la musique et la région, une mission qui est inscrite dans ses statuts. Le premier enregistrement mis sur le marché se nomme Crépuscule. Il donne à écouter Verklärte Nacht de Schoënberg et Metamorphosen de Strauss sous la baguette de Roberto Forés Veses. Le CD autodistribué est en vente sur le site de l’Orchestre, sur le site de La marque Auvergne et sur Amazon mais aussi à la Librairie les Volcans, chez Cultura Aubière.

Rendez-vous sur le site de l’Orchestre National d’Auvergne pour découvrir la programmation de la saison et pour réserver les abonnements. Les ventes se font également physiquement au siège de la rue Nestor-Perret tous les matins du lundi au vendredi.

Prolongez votre lecture avec l’interview de Lila Forcade

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite