Accueil » Actualités » Le projet de Railcoop soutenu par la Région
Autorail X72500 / Photo Floppy36- Wikipédia
Autorail X72500 / Photo Floppy36- Wikipédia
Actualités Vie publique

Le projet de Railcoop soutenu par la Région

Alors que Railcoop annonce avoir atteint le seuil financier requis pour le dépôt de demande de licence ferroviaire voyageurs, la Région Auvergne-Rhône-Alpes souhaite inciter la SNCF à céder 9 rames de train dont la rénovation pourrait être confiée aux ACC à Clermont.

En juin dernier, nous relations le projet de réouverture de la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon via Gannat et Montluçon par Railcoop. La première coopérative ferroviaire française a annoncé, il y a quelques semaines, qu’elle venait d’atteindre le seuil requis pour le dépôt de demande de licence ferroviaire voyageurs, soit1,5 million d’euros, alors qu’elle poursuit son travail pour l’obtention d’un certificat de sécurité. Son objectif reste le lancement d’une première ligne de fret à la fin de l’année, puis celui de la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022. Cette ligne permettrait de fait, de rouvrir la liaison Montluçon et Lyon sans correspondance, que l’État avait abandonné en 2014.

Soutien régional

Même si la tenue des élections régionales en juin prochain reste suspendue à l’évolution de la pandémie, les représentants politiques sont déjà sur le terrain. C’était le cas ce weekend pour Laurent Wauquiez qui était en visite à la gare de Montluçon en compagnie de Martine Guibert, vice-présidente déléguée aux Transports. Tous deux voulaient montrer leur soutien au projet de réouverture de la ligne Montluçon-Lyon par Railcoop. A cette occasion, le président de la région AURA qui est très attentif au désenclavement des territoires, a annoncé une intervention* auprès de la SNCF afin que celle-ci s’engage à céder à Railcoop, 9 rames de trains X72500 à “prix compétitif”. Ces rames, qui sont en fin de vie, devront être rénovées et cela devrait se faire à Clermont dans les  Ateliers de construction du Centre ingénierie et maintenance (ACC), une bonne nouvelle pour cette entreprise qui sort d’une période économiquement délicate.

*Rappelons que les lignes TER font l’objet de contrats entre l’autorité politique et un opérateur ferroviaire. Jusqu’à présent la SNCF était opérateur unique, position perdue depuis l’ouverture à la concurrence au niveau européen.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite