Accueil » Culture » Le one man show gouleyant et capiteux de Didier Richer
Didier Richer alias Vincent Coppeau- photo D.R.
Culture Vendredi

Le one man show gouleyant et capiteux de Didier Richer

C’est un spectacle fort en bouche et qui a de la cuisse… Créateur de la Compagnie ad Hoc, Didier Richer a créé à l’automne dernier Un président vin sur vin, one man show humoristique de politique fiction à la fibre œnologique. Au fil des spectacles, et peut-être des verres, ce président prend de la bouteille et confirme qu’il appartient aux bons crus. C’est la raison pour laquelle il sera resservi prochainement à La Petite Gaillarde.

« Conserver l’essentiel »

« La passion pour le vin est au tout début de l’histoire, avec mon désir, aussi, de revenir à un spectacle seul sur scène » souligne Didier Richer. « Pendant des années, j’avais écrit des textes sur le précieux liquide. Avec Dominique Champetier, nous avons beaucoup travaillé, beaucoup écrit pour conserver finalement peu de choses. Seulement l’essentiel. Le spectacle, en tous cas, ne s’adresse pas à un public d’initiés en matière de vin mais à tout un chacun… »    

Photo D.R.

Le programme corsé de Vincent Coppeau 

Originaire de Haute-Marne, où il est maire, Vincent Coppeau débarque en Auvergne afin d’y tenir une réunion électorale, avec l’Elysée en point de mire. Homme affable, attachant, accessible mais incontestablement ambitieux, il distille un programme farfelu et vitaminé. Endiguer le chômage, les inégalités, l’insécurité, les déserts médicaux, la mortalité routière… c’est possible à condition de le suivre dans ses démonstrations alambiquées et de développer la viticulture…CQFD.  Au passage, le spectacle égratigne le personnel politique et la démagogie à travers un traitement par l’absurde. Didier Richer, qui se glisse dans la peau de Vincent Coppeau, n’a jamais rêvé de devenir président de la République. En revanche, il avoue sa flammes pour les bonnes bouteilles.  En tous cas son « Président vin sur vin » peut-être vu (ou revu) sans modération.

Vendredi 1er et samedi 2 mars à 20h30, dimanche 3 mars à 17h30, vendredi 5 avril à 20h30 et dimanche 7 avril à 17h30 à La Petite Gaillarde, rue Abbé Banier à Clermont. Tarifs: 12€ et 8€ (réduit). Réservation au 04 73 36 05 36.

 

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite