Accueil » Culture » Le philosophe Laurent de Sutter vient parler de « Superfaible » à la Librairie Les Volcans
Laurent de Sutter at Hotel Metropole © L de Sutter
Laurent de Sutter at Hotel Metropole © L de Sutter -Wikipédia
Culture Mardi

Le philosophe Laurent de Sutter vient parler de « Superfaible » à la Librairie Les Volcans

Le philosophe Laurent de Sutter sera présent le 14 novembre à la Librairie Les Volcans pour une rencontre-dédicaces à l'occasion de la parution de son dernier essai "Superfaible" livre-étendard d’une génération nouvelle, scintillant d’idées, d’arguments et d’exemples.

Le philosophe belge francophone Laurent de Sutter vient de publier Superfaible qui s’ouvre sur le constat que nous sommes devenus superforts. Ce coté paradoxal permet de comprendre assez vite que ce professeur de théorie du droit n’hésite pas à jouer les provocateurs. Même s’il se défend de faire la critique de la critique,  avec ce nouvel essai, il n’hésite cependant pas s’attaquer à l’attitude critique à qui il reproche de « déconstruire sans rien construire ». Avec un soupçon de moquerie, il dénonce le fait que la société occidentale contemporaine donne de manière collective un avis sur à peu près tout et à peu près n’importe quoi. Désormais, il n’est rien qui, placé devant nos yeux ou soumis à notre curiosité, ne soit judiciable d’un examen dont nous seuls sommes juges, jurés et bourreaux. (…) la plus grande œuvre d’art, l’action la plus héroïque, l’entreprise la plus noble, la figure la plus impeccable » doit passer l’épreuve d’un jugement destiné à ordonner le placement du bon ou du mauvais côté. Pour le philosophe, sur la base du fait que critiquer donne raison, il est devenu difficile, parfois impossible de penser autrement qu’en empruntant la voie du jugement qui condamne à priori toute construction positive.

Redevenir superfaible et par voie de conséquence nettement plus libre

Pour étayer ses propos, Laurent de Sutter n’a pas pu s’affranchir du travail de ses prédécesseurs qu’il convoque au fil des pages. Emmanuel Kant évidemment mais aussi Michel Foucault, comme pour mieux imposer cette idée que les nouvelles générations auraient tout intérêt à oublier le « oui, mais » au profit du « et si », sorte de manière à redevenir superfaible et par voie de conséquence nettement plus libre. Pour l’auteur de Superfaible, il est temps « de faire le point sur le programme critique et de se poser la question de ce qu’il a laissé de côté ».

Laurent de Sutter Superfaible, éditions Flammarion collection Climats. Rencontre-dédicaces mardi 14 novembre à 17h30 à la Libraire Les Volcans, bld Mitterrand à Clermont. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé