Accueil » Économie » Fabrice Gourgeonnet annonce une année 2021 exceptionnelle pour la Caisse d’Epargne
Fabrice-Gourgeonnet-photo DR
Photo DR
Économie

Fabrice Gourgeonnet annonce une année 2021 exceptionnelle pour la Caisse d’Epargne

21% de hausse pour un résultat net de 43,7 millions d'euros : l'année 2021 restera comme une année exceptionnelle pour la Caisse d'Epargne d'Auvergne et du Limousin, qui a présenté son bilan annuel et ses perspectives.

Avec une hausse de 21% pour un résultat net de 43,7 millions d’euros, l’année 2021 restera comme une année exceptionnelle pour la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin. Fabrice Gourgeonnet, explique ce résultat par l’affirmation des bienfaits du modèle coopératif durant la période troublée par le Covid. La banque régionale a en effet pu procéder à de l’accompagnement de proximité pour les entreprises, en appliquant le principe qui est le sien depuis longtemps, ne pas faire de différence entre les gros clients et les plus faibles, tout en utilisant au mieux les connaissances du terrain. « Il y a vingt ans, les observateurs nous promettaient la fin du système coopératif dans le secteur bancaire, reconnaissons qu’ils se sont trompés. Ce modèle revient aujourd’hui parce que les clients, mais aussi les collaborateurs, sont en recherche de sens dans les activités, surtout après l’épisode Covid ». Les chiffres donnent raison au président du Directoire dont l’établissement a accueilli, durant l’année, 17 000 nouveaux clients dont 2100 professionnels ou entreprises. En comptabilisant ceux qui en sont sortis, le delta reste très favorable et la banque voit son taux de pénétration du marché en hausse sensible. Pour l’instant le début de l’année 2022 reste sur la même tendance mais l’impact du conflit en Ukraine sur l’économie pourrait se faire ressentir.

Financeur de l’économie régionale

Dans le domaine du crédit, la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin a également inscrit un record durant 2021 avec plus de 2,7 Milliards d’euros de financement de projets et d’intervention dans l’économie locale, soit 300 millions de plus qu’en 2020. Ce résultat, qualifié d’historique, est favorisé par une politique de services actuellement développée par la banque qui peut s’appuyer sur un milliard d’euros de fonds propres, somme conséquente l’autorisant à financer toutes les demandes des clients, y compris celles déposées directement dans les 143 agences.  Ces dernières, qui bénéficient d’une autonomie de décision, ont d’ailleurs géré, toujours en 2021, 6 millions d’investissements, preuve des rapports privilégié sur un terrain étendu sur sept départements.

Un employeur soucieux de la RSE

La Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin emploie actuellement 1336 collaborateurs et revendique 271 recrutements durant l’année, des CDI, des CDD mais aussi des alternants qui constituent une véritable « filière » de futurs salariés, formés, au mieux, aux nouveau enjeux du monde bancaire qui a totalement intégré le numérique. L’ambition, à l’horizon 2024, est de procéder à 300 recrutements en CDI, en respectant la parité et en maintenant le taux de salariés en situation de handicap au dessus de la norme imposée de 5%, le taux actuel étant de 6,2%.
La transition écologique reste également un axe fort dans le quotidien de l’établissement qui annonce une réduction de 3,5% de ses émissions carbone en un an, soit 268 tonnes de CO2. Son ambition est d’atteindre -15% en 2024, par rapport à 2019 année référence.

Lire aussi notre article « Caisse d’Epargne Auvergne Limousin : vers un nouveau modèle« 

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite