Accueil » Sports » Et de trois pour le duo Malga-Bonnel
Malga-Bonnel 2021 / Photo DR
Photo DR
Sports

Et de trois pour le duo Malga-Bonnel

Un titre de champion du Monde, deux titres de vice-champion : en trois participation au FIA Electric and New Energy Championship - E-Rally, Didier Malga et Anne-Valérie Bonnel ont fait des étincelles.

Didier Malga et Anne-Valérie Bonnel terminent l’année en beauté, avec  un troisième trophée FIA, celui de vice-champion du monde, au terme du 2021 FIA Electric and New Energy Championship – E-Rally, autrement dit le Championnat du Monde de Rallyes Régularité Sportive disputé sur des véhicules électriques. Après une année blanche pour cause de Covid, le pilote chamaliérois et sa copilote, montent donc pour la troisième fois consécutive sur le podium final. Ils avaient déjà remporté le titre suprême en 2018 et celui de vice-champion du monde en 2019. Ce championnat permettant de courir différentes les épreuves en changeant de voiture et de copilote, des classements parallèles sont établis et Anne-Valérie Bonnel (fidèle à Didier Malga) décroche, elle  aussi, sa troisième couronne.

La science de la course

Pour cette saison, le duo Malga-Bonnel a du limiter ses participations à seulement trois rallyes, l’ombre du Covid  planant encore sur les déplacements  internationaux. Cependant, trois rallyes sur un total de 9 que comptait la saison, étaient suffisants pour accéder au haut du classement, à condition toutefois de moissonner de nombreux points à chaque participation. La science de la course développée au fil des saisons a donc permis au duo d’être au top sur chaque rallye disputé : 1er en régularité, 2e au général en Islande sur Peugeot e.208,  3e au général au rallye de Monte-Carlo sur Porsche Taycan 4S, 1er en régularité et au général en Italie sur Kia Niro. Ces résultats ont conduit l’équipage au titre de vice champion devançant près de 45 prétendants. A noter que grâce à ces places de choix, Kia gagne le championnat constructeur 2021 et Porsche accède à son premier podium de l’histoire en catégorie 100% électrique.

Un championnat de plus en plus exigeant

« Le championnat a bien évolué depuis la première saison » confie Didier Malga. « L’éventail de voitures engagées s’est élargi, puisque les constructeurs ont désormais presque tous des voitures électriques dans leurs gammes. Il y a également de plus en plus de participants et l’expérience est devenue primordiale. Les écarts de chrono se comptaient en seconde sur les premières épreuves, aujourd’hui il arrive que nous soyons au 10ème de seconde, parfois au millième. Le championnat se joue au cumul des points, il s’agit d’être rapide, régulier mais aussi précis et stratégique avec le coefficient énergétique. Nous finissons pas connaître la consommation réelle des voitures c’est indispensable pour gagner et cela pousse les constructeurs à être plus transparents sur l’autonomie réelle des autos ».

 

 

 

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

  • https://www.auvergne-thermale.com/printemps/?utm_source=7joursaclermont&utm_medium=banner&utm_campaign=printempsduthermalisme&utm_content=partner_2022-06-juin

Les infos dans votre boite