Accueil » Animaux » En « mission hérisson » avec la LPO
Les hérissons en danger.
Un couple de hérissons- photo Christian Bouchardy.
Actualités Animaux

En “mission hérisson” avec la LPO

Le hérisson est une espèce en danger qui pourrait bien disparaître d'ici quelques années. Afin de tenter de le protéger, la LPO se mobilise et fait appel à chacun d'entre nous.

Il faudrait être diablement tordu pour ne pas apprécier le hérisson, cet animal nocturne et familier de nos jardins. Ce petit  mammifère est devenu au fil du temps l’auxiliaire du jardinier qu’il aide à se débarrasser des limaces, escargots, vers et autres insectes amateurs de légumes. Pourtant de nombreuses menaces pèsent sur lui : collisions routières, intoxication et empoisonnement par les granulés anti-limaces, noyade, tondeuses à gazon, blessures causées par les animaux domestiques… Au point que le hérisson d’Europe est aujourd’hui menacé d’extinction. En Angleterre, par exemple, où pourtant on prête globalement plus d’attention aux animaux qu’en France, il a disparu en seulement une quinzaine d’années.

Pour mieux le connaître et tenter de le protéger, la LPO a décidé d’en faire son animal fétiche en 2020 et, pour commencer, d’évaluer avec précision son état de santé. Une grande enquête nationale qui nécessite la mobilisation du plus grand nombre est lancée le 16 juillet avec l’appui de l’unité de service Mosaic du Muséum national d’Histoire naturelle : « votre mission, si vous l’acceptez, consiste à observer, identifier, compter les empreintes hérissons ! »

Les modalités de la mission

Inutile d’être un expert pour participer à l’enquête « Mission hérisson » : il suffit de s’équiper d’un tunnel à empreintes disponible à la boutique LPO ou à fabriquer soi-même à condition de respecter certaines règles. Le tunnel sera ensuite disposé pendant cinq jours consécutifs dans un jardin ou un coin de nature que le participant aura choisi, en respectant le protocole expliqué ICI. Ainsi, chaque matin, il pourra relever les empreintes et identifier les espèces auxquelles elles appartiennent avant d’enregistrer les données sur le site de l’enquête. Outre le hérisson, d’autres espèces auront également peut-être l’occasion de se distinguer, comme le mulot, le lérot ou la fouine…

A quoi cela sert ?

En comparant les données collectées sur plusieurs années, les scientifiques pourront suivre la tendance d’évolution des populations de hérissons. Il est pour cela très important que les participants se mobilisent chaque année. Qui plus est, les informations recueillies enrichiront à terme la connaissance sur les densités de hérissons en fonction des milieux échantillonnés et des régions concernées. Toute l’actualité sur cette enquête est consultable sur le site Mission Hérisson

D’autres conseils

Envie d’aider le hérisson ? La LPO vous livre ses conseils pour favoriser la venue de ce petit animal nocturne dans votre jardin : haies, gîtes, tas de bois, connexion entre les jardins. Découvrez l’ensemble des bons gestes à adopter grâce au guide “Aider et accueillir le Hérisson d’Europe”. Découvrez d’autres ressources utiles sur la page Mission Hérisson et encore plein de conseils et astuces en faveur du Hérisson d’Europe sur le site dédié de la Mission Hérisson.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite