Accueil » Culture » « Bach en Combrailles » maintient le cap
L'église de Pontaumur accueille cette édition- photo: Bach en Combrailles.
Culture

“Bach en Combrailles” maintient le cap

A contexte exceptionnel, format particulier. "Bach en Combrailles" aura bien lieu en ce mois d'août mais dans une formule réduite, les 15 et 16 août. Quatre concerts sont programmés en l'église de Pontaumur.

La France des festivals, cet été, est en panne sèche. La plupart des événements culturels qui traditionnellement, à la belle saison, jalonnent le territoire national ont du renoncer pour des raisons sanitaires. Si tout va bien, on les retrouvera l’été prochain. D’autres, plus rares, ont décidé, malgré tout, de maintenir le cap tout en réduisant la voilure. Et cela en dépit des contraintes techniques, des risques économiques et de l’inquiétude ambiante. C’est le cas de Bach en Combrailles qui a décidé de repenser, pour l’occasion, sa formule. “Cette décision a été difficile à prendre, d’abord parce que l’avenir est incertain mais aussi parce que l’équilibre économique de notre festival est très subtil. Des musiciens, des professionnels du spectacle, des graphistes, des attachés de presse vivent grâce aux festivals et les annulations en cascade les mettent dans une situation très difficile, tant moralement que financièrement. Ils font la richesse de notre festival depuis 20 ans, il est de notre responsabilité de les soutenir” expliquent les organisateurs .

Un seul week-end

En lieu et place d’une semaine de concerts essaimés sur le territoire des Combrailles, l’édition 2020 sera donc concentrée sur le seul week-end des 15 et 16 août et un lieu unique, en l’occurrence, l’église de Pontaumur. Jean-Bastien Bach sera évidemment présent au sein du programme, avec le concert donné par la violoncelliste Elisa Andreyev, dimanche à 21h. En la circonstance, elle interprétera Les suites pour violoncelle seul, ensemble de six œuvres composées entre 1717 et 1723.

Jean-Sébastien et les autres

Jean-Sébastien Bach.

Dietrich Buxtehude (mort en 1707) fut l’un des musiciens les plus reconnus de son époque et, aussi, l’un des maîtres de Bach . L’ensemble Les Timbres interprétera ses Sonates en trio lors du concert d’ouverture, samedi à 16h. La soirée (21h) sera consacrée à l’entourage familial du Cantor : à savoir son fils Carl-Philipp Emmanuel et son cousin Johann Berhnard, tous deux compositeurs. L’Orchestre national d’Auvergne mettra en lumière la Sinfonia en la majeur du premier puis la Suite n°4 du second. Il reprendra également Les sept dernières paroles du Christ de Joseph Haydn. Dimanche après-midi (16h), l’église de Pontaumur accueillera également un récital du pianiste français, Adam Laloum jouant successivement la Toccata en si mineur BWV914 de Bach, la Sonate en la majeur D959 de Franz Schubert et la Sonate en fa mineur Opus 5 de Johannes Brahms. Et c’est ainsi qu”en cet été si particulier et si famélique sur le plan culturel, Bach en  Combrailles tiendra, malgré tout, sa place. Contre vents et marées.

Les 15 et 16 août en l’église de Pontaumur. Plus d’infos sur www.bachencombrailles.com

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite