Accueil » Environnement » 1er anniversaire pour la station GNV de Clermont Auvergne Métropole
Station GNV Clermont Auvergne Metropole : Photo Jodie Way
Photo Jodie Way
Environnement Vie publique

1er anniversaire pour la station GNV de Clermont Auvergne Métropole

Mise en service en mars 2021, la station GNV de Clermont vient de fêter sa première année d'exploitation. En 2023, elle devrait fournir du carburant écologique, produit, en partie, grâce aux ordures ménagères.

Le GNV, Gaz Naturel pour Véhicules est du gaz utilisé comme carburant pour les moteurs thermiques, constitué principalement de méthane. Il est du même type que le gaz utilisé par les particuliers pour la cuisine ou le chauffage. Le GNV se décline en deux carburants, le GNL, Gaz Naturel Liquéfié, et le GNC, Gaz Naturel Comprimé. Il offre aux véhicules, une autonomie identique aux carburants classiques comme l’essence ou le gasoil, et « faire le plein » ne nécessite pas de temps supplémentaire. L’intérêt majeur du GNV réside dans la réduction de CO2, 20 % par rapport au diesel, 80 % dans la version Bio, avec des émissions de particules fines quasiment inexistantes. Il permet également une diminution de 50 % des nuisances sonores. Avec ces avantages, le GNV est devenu l’énergie alternative la plus présente sur le territoire français.

1er anniversaire de la station de Clermont

Mise en service en mars 2021, la station GNV de Clermont vient de fêter sa première année d’exploitation. Située dans la zone de Beaulieu, non loin de l’incinérateur VERNEA de la métropole clermontoise, elle compte actuellement une soixantaine de clients locaux et nationaux pour quinze tonnes délivrées en moyenne chaque mois. Cette station a été construite dans le cadre de l’appel à projets GNVolont’air lancé par l’ADEME, grâce à l’engagement des institutions locales et d’acteurs économiques impliqués dans la transition énergétique de leurs flottes de véhicules. Parmi elles, VEOLIA, le VALTOM, le SBA, le groupe Multi Transports, les Transports Boucheix ou la société Tapir. L’objectif d’exploitation de la station est de faire face à une demande croissante et de fournir 10 fois plus qu’aujourd’hui.

Rouler grâce aux ordures ménagères

En traitant les ordures ménagères, VERNEA produit du méthane qui peut être injecté dans le réseau. Il peut ensuite être utilisé pour le chauffage urbain via les réseaux de chaleur ou être dirigé vers la station pour servir de carburant, ce qui devrait être mis en place en 2023. Dans ce cas, la proximité permet réellement de parler de circuit court, bénéfique pour la réduction des émissions de CO2, sans  parler de l’aspect indépendance énergétique sujet au combien sensible actuellement.  Grâce à un maillage de stations sur le territoire et à une autonomie identique aux carburants classiques, le GNV représente une véritable alternative face à l’électricité pénalisée par le manque de stations de recharge, le prix des véhicules et une autonomie encore assez faible. De plus le gaz permet de circuler dans les futures ZFE, Zones à Faibles Emissions dont la mise en place, notamment à Clermont, est prévue dans un futur proches.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

  • https://www.auvergne-thermale.com/printemps/?utm_source=7joursaclermont&utm_medium=banner&utm_campaign=printempsduthermalisme&utm_content=partner_2022-06-juin

Les infos dans votre boite