Accueil » Initiative » Vélokit ou la conversion électrique facile
G. Gasparin et son prototype Vélokit / Photo DR
Économie Initiative

Vélokit ou la conversion électrique facile

Le vélo à assistance électrique est incontestablement un des éléments majeurs des mobilités de demain. Mais lorsque l’on a des moyens limités et que l’on est pas fan du look des vélos actuels, il existe la solution Vélokit.

Guillaume Gasparin a ce que l’on appelle un emploi du temps chargé. Alors qu’il termine un Master 2 à L’ESC Clermont qui viendra compléter un premier Master suivi à l’École d’ingénieurs SIGMA, il travaille en alternance au CHU du Puy (où il a décroché un emploi de responsable logistique) tout en œuvrant à la création de Vélokit SAS qui devrait obtenir son K-Bis ce mois-ci. Cette société lui permettra de commercialiser le kit qu’il a mis au point pour transformer les vélos vintages, qui, malheureusement, finissent souvent en déchetterie, en vélos à assistance électrique. Pratiquant de manière régulière le VTT et acquis à la cause écologique, ce jeune chef d’entreprise a mis au point une solution pour tous les amateurs désireux de mixer look et technologie sans dépenser une fortune.

Une grosse demi-heure pour installer le kit

Un vélo vintage correspond globalement aux décennies 50 à 80. On en trouve aux puces, sur les sites de petites annonces et dans les boutiques spécialisées pour quelques dizaines d’Euros. Le kit développé par Guillaume Gasparin est destiné à ce type de vélos, homme ou femme, équipés de roues de taille 650 et 700. Il s’installe très facilement en remplaçant la roue arrière par une roue comportant un moteur électrique dans le moyeu. Seul contrainte, le vélo ne doit pas être équipé de plus de 7 pignons pour une question de largeur de cadre. Le moteur est alimenté par une batterie prenant place dans une élégante sacoche (abritant également un module électronique) qui s’accroche facilement au cadre et se décroche tout aussi simplement. L’ensemble est complété par un capteur de pédalage et un support qui permet de fixer un Smartphone faisant office de tableau de bord avec la fonction Bluetooth.
Le kit complet pèse 3 KG 800 et offre une autonomie de 30 à 40 km, il fait donc merveille en milieu urbain mais n’est pas vraiment prévu pour les longues distances. Cependant, son poids contenu permet de rouler sans assistance une fois la batterie déchargée presque comme sur un vélo normal.

Un développement prometteur

Guillaume Gasparin a prévu d’assembler et de commercialiser une centaine de kits pour la première année de fonctionnement de sa SAS.  Son business plan prévoit un passage à 500 la seconde année puis à 1500 l’année suivante en visant essentiellement le marché hexagonal. Fidèle à sa doctrine écolo, il fait appel, lorsque cela est possible, à des fournisseurs français et locaux, à l’image de l’artisan clermontois chargé de la fabrication des sacoches en cuir. Dans un premier temps un seul modèle de kit sera disponible, mais une version moins chère est déjà à l’étude avec une sacoche en toile enduite.

Vélokit : fiche technique

Puissance 250 watts
Batterie reconditionnable au lithium
2500 à 3000 Cycles de recharge
Vitesse maxi 25km/h (selon les normes en vigueur)
5 niveaux d’assistance
Autonomie de 30 à 40 Km selon utilisation
Poids total du kit 3KG 800, dont moteur dans la roue 2 KG
Prix : 690€ en précommande
Précommandes sur le site www.velokit.fr

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite