Accueil » Sports » VBC Chamalières : Des Panthères à la sauce « Salsa »
A. Toubani va se mettre à l'espagnol pour la saison à venir. Photo: Bruno Courteix
Sports

VBC Chamalières : Des Panthères à la sauce « Salsa »

Si la reprise de la saison n’interviendra pas avant la seconde partie du mois de septembre, l’actualité du VBC Chamalières est déjà riche en ce début d’été. De la mise en place d’un projet de centre de formation, à la constitution de la nouvelle équipe, qui évoluera en Ligue 1 féminine, le club à fait le choix assumé de prendre un accent plus latin …
A. Toubani et O. Duroir lors de conférence de présentation de la nouvelle saison.

« Je parle un peu espagnol et je vais rapidement apprendre les termes techniques les plus importants, mais en attendant que nos futures joueuses apprennent aussi le français, on va faire les entrainements en langue anglaise. On a déjà pratiqué ainsi par le passé et ce n’est pas un souci ! » Atman Toubani est un coach qui ne peut cacher ses émotions au moment de présenter le recrutement pour la future nouvelle saison de Ligue A féminine, qui débute le 25 septembre prochain. Des sourires au moment d’évoquer l’arrivée de joueuses cubaines pour lancer un nouveau cycle vertueux, contrastant avec les larmes qui montent dans ses yeux, au moment d’évoquer le départ de l’emblématique Christelle Nana-Tchoudjang : « Voilà 10 ans que Nana était au cœur de notre projet et nos relations étaient bien plus que professionnelles… » Impossible d’en dire plus tant le départ de la joueuse camerounaise pour le club de Marcq-en-Barœul touche le coach auvergnat et lui fait perdre le fil des mots…

 

Un turn-over important mais classique en volley-ball féminin

M. Toubani-Bardet, Présidente du club. Photo: site internet du VBCC

Avec de nombreux changements dans son effectif (7 départs pour 7 arrivées), Les Panthères savent bien que le début de saison sera vite là. Pour Atman Toubani, il y a évidemment du travail, pour parfaire un véritable collectif : « On a la volonté d’apporter une certaine forme de continuité dans notre équipe. Malgré les nombreux changements, l’état d’esprit doit être perpétué. On va essayer d’avoir toutes nos joueuses dès le début du mois d’août pour se préparer à la nouvelle saison. Nous allons tout de suite mettre sur la table notre projet de jeu, sans nous cacher des autres équipes, pour construire un langage commun et développer le collectif. » Avec le traditionnel tournoi de Riom, le VBCC envisage aussi de participer à d’autres sessions afin d’arriver fin prêt au moment de la reprise de la Ligue A féminine tout en rôdant une équipe particulièrement jeune (entre 22 et 23 ans de moyenne d’âge).

Du spectacle, des performances … et bientôt de la formation !  

Y. Amana-Guigolo, probable future capitaine de l’équipe. Photo: site internet du VBCC.

Avec ce turn-over particulièrement important, le club de Chamalières prend un virage plus latin. En s’appuyant sur les prolongations de deux joueuses latines de l’effectif (Diaris Perez-Ramos et Pilar-Marie Victoria-Lopez), la volonté de produire du spectacle reste importante aux yeux du technicien : « Il existe une véritable culture cubaine en matière de volley féminin. On a choisi de prendre ce virage en fonction des joueuses qui restaient avec nous. C’est un jeu fait de vitesse, d’attaque et on a toujours cette philosophie de produire du spectacle ! » Pour la nouvelle saison, les Panthères vont donc se mettre à la salsa avec l’arrivée de quatre nouvelles joueuses cubaines et deux autres portoricaines. Pour assurer la continuité, Yolande Amana-Guigolo va prendre plus de responsabilités dans le vestiaire, forte d’une prolongation de contrat de deux ans. Avec toujours la volonté de franchir une à une les marches et faire progresser son équipe fanion comme son club dans son ensemble, la présidente Mylène-Toubani-Bardet porte également le projet d’un nouveau centre de formation performant dont le dossier de création a été déposé auprès des instances du volley-ball français.

Ce centre de formation, en réponse également à la disparition il y a près de deux ans du pôle espoir d’Issoire, doit donner la part belle aux futures joueuses qui composeront l’équipe dans les années futures. Mais avant de goûter les premiers fruits de cet ambitieux projet et après les célèbres mojitos de l’été (à consommer avec modération), il sera temps de mettre en œuvre une pratique spectaculaire, ainsi qu’une ambiance très latine dans les travées de la salle Chatrousse.

 

Pour découvrir le recrutement très “latin” du VBCC et découvrir les premières informations autour du futur centre de formation du club de Chamalières : www.volley-ball-chamalieres.fr

 

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite