Accueil » Actualités » Un buste de François Mitterrand à l’Hôtel du département
Gilbert Mitterrand et le buste de son père. Photo O. Perrott
Gilbert Mitterrand et le buste de son père. Photo O. Perrot
Actualités Vie publique

Un buste de François Mitterrand à l’Hôtel du département

Une semaine après les commémorations du 40e anniversaire de l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand, le 10 mai 1981, un buste à son effigie a été dévoilé au Conseil Départemental. Gilbert Mitterrand, fils de l’ancien Président de la République, était présent à l'événement. Il a profité de sa présence à Clermont pour faire don, aux archives départementales, de notes manuscrites de son père témoignant de son attachement au département du Puy-de-Dôme.

Couvert du drapeau Français, le buste à l’effigie de François Mitterrand a été dévoilé par Gilbert Mitterrand et Jean-Yves Gouttebel, révélant ainsi le travail des deux artistes qui ont contribué à ce projet. Jean Chauchard a été chargé de réaliser le buste de François Mitterrand et Thierry Courtadon a signé le socle en pierre volcanique.  A l’origine du projet, Jean-Yves Gouttebel,  futur ex-président du département. Retour sur cet événement qui tombait à pic, puisqu’il s’est déroulé une semaine après la commémoration du 40e anniversaire de l’accès au pouvoir de François Mitterrand. A l’origine, l’inauguration était prévue en octobre. On peut dire que le hasard du calendrier à bien fait les choses…

La transmission des notes de François Mitterrand

Un jour, alors qu’il ouvrait un carton oublié dans une demeure familiale, Gilbert Mitterrand a fait une découverte : une série de notes écrites au stylo encre bleu, raturées. François Mitterrand avait dressé une sorte d’inventaire de lieux et d’édifices religieux  du Puy-de-Dôme, un département dans lequel “il se sentait à l’aise”. Ces notes, Gilbert Mitterrand a décidé de les remettre à Jean-Yves Gouttebel, dans le but d’enrichir la collection des archives départementales. Les écrits de François Mitterrand, ont témoigné, une fois de plus, de l’attachement de l’homme politique au Puy-de-Dôme, ce département où le Président de la République se rendait souvent dans le cadre de visites officielles ou lors de visites conviviales au lac Chauvet. Président de la Fondation France Libertés – Fondation Danielle-Mitterrand depuis 2011, Gilbert Mitterrand a confié se sentir lui aussi “un peu en famille dans ce département”, faisant évidemment allusion à sa sœur Mazarine, fille d’Anne Pingeot et de l’ancien Président français.

A propos du buste et du socle

Cette œuvre a été l’occasion d’une première collaboration pour deux artistes auvergnats. Le sculpteur, Jean Chauchard a réalisé le buste en pierre blanche, tandis que Thierry Courtadon était chargé de réaliser le socle en pierre de Volvic. Une association de deux matières et couleurs différentes qui pourrait faire penser à la personnalité contrastée de François Mitterrand. La couleur blanche du buste, peut renvoyer à la face tendre, attachante de l’ancien président. En revanche, l’aspect sombre de la pierre volcanique pourrait être associé à l’image de l’homme froid et dur qu’il pouvait être.

Jean Chauchard et Thierry Courtadon devant le buste de François Mitterrand
Jean Chauchard et Thierry Courtadon

Ce n’est pas la première fois, que l’art de Jean Chauchard est mis à l’honneur à Clermont-Ferrand. Il est notamment connu des Clermontois pour avoir réalisé la fontaine de la Banque de France qui se trouvait jusqu’en 2004 place de Jaude. Cette dernière, repensée, a été déplacée avenue Julien. Il a également réalisé de nombreux bustes dont celui de Georges Pompidou à Montboudif ou de Mère Theresa pour la Suisse. Quant à Thierry Courtadon, il est le premier artiste à faire de la pierre volcanique de la dentelle. Son travail lui vaut d’être sollicité par des entreprises du monde entier (Emirats, Usa, Europe). Pour présenter  le buste de François Mitterrand il fallait bien un socle réalisé par un artiste de cette renommée. (voir le reportage de  Patrick Bossin  Le pierreux fantastique  sur 7Jours TV)

 

À propos de l'auteur

Eloïse Gerenton

Animée par l’envie de parler du monde qui l'entoure, Eloïse originaire du Puy-en-Velay a pris la voie du journalisme après l’obtention de son bac Littéraire. Aujourd’hui, étudiante en deuxième année de DUT journalisme à Vichy, elle s'épanouit pleinement dans ce domaine.
Passionnée par la vidéo, Eloïse aime également transmettre l’information par le biais de l’écrit. Les phénomènes environnementaux et sociétaux intéressent particulièrement notre future journaliste.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite