Accueil » Culture » Chauchard, la force et l’harmonie
Culture Week-End

Chauchard, la force et l’harmonie

Des œuvres monumentales se dressent, superbes, dans un foisonnement improbable et somptueux. Bienvenue chez Jean Chauchard, le sculpteur.

Pour 7 Jours à Clermont, Jean Chauchard ouvre les portes de son atelier de Moissat-le-Haut à quelques kilomètres de Lezoux. Une rencontre à la fois étonnante et fantastique, comme les créatures que le sculpteur ne cesse d’inventer, de mettre en forme et d’ériger. En marbre venu de Carrare en Italie, en bois, en grès, en calcaire. De jeunes femmes s’effleurent tendrement dans un entrelacs voluptueux ; là, un animal, un oiseau ; plus haut, une tête d’homme. L’œuvre délivre un idée de paradis terrestre, elle exhale la sensualité, le désir, la beauté, la nudité originelle.

Le plaisir, toujours

Le plaisir est à la base du travail de Jean Chauchard, en permanence, avec obstination : il est dans le geste mille fois renouvelé du sculpteur, dans son imagination épicurienne, dans la délicatesse des attitudes. « Du matin au soir, je ne fais que ça : travailler. Parce que le travail, pour moi, est une source inépuisable de bonheur et d’inspiration. » avoue-t-il.

Grand-Prix de Rome

L’artiste, né dans l’Aveyron il y a 66 ans, a été remarqué très jeune. La « Loge » obtenue au Grand-Prix de Rome, à l’âge de 22 ans, lui a servi de tremplin. D’autres prix ont suivi, les commandes publiques, dès lors, n’ont pas tardé : en Auvergne et bien au-delà, jusqu’aux Etats-Unis. « Pour les commandes, j’adapte mon travail au lieu et à l’usager mais je reste totalement libre dans l’interprétation » avoue-t-il. Les pièces publiques demeurent toutefois comme la partie visible d’un iceberg. Sa demeure de Moissat en témoigne. Une véritable forêt luxuriante d’œuvres y trouve naturellement sa place, à l’extérieur de la maison ou encore dans les pièces. Et lorsqu’il ne sculpte pas, Jean Chauchard dessine et peint. Un art dans lequel il excelle. « Le dessin est le secret de la sculpture  » affirme-t-il.

Epreuve de force

La sensualité guide son œuvre, depuis ses premiers pas. Elle l’obsède encore, fort heureusement. « Toutefois, avec l’âge, la notion de beauté se modifie. Au début, elle était très torturée. Aujourd’hui, elle est devenue plus sereine, comme apaisée. » Reste, au travers du temps, l’intensité de l’effort physique. Sculpter ressemble à une épreuve de force, un combat avec la matière pour trouver une harmonie finale, un accomplissement. Jean Chauchard ? Un homme libre, que rien ne saurait détourner de son chemin.

Mots-clés

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite