Accueil » Sports » Trophée Andros: trente ans après…
Le Trophée Andros, ici à Isola 2000, toujours aussi spectaculaire à l'heure de l'électrique- photo Bruno Bade..
Sports

Trophée Andros: trente ans après…

En 1990, Serre Chevalier accueillait la première course du Trophée Andros. Désormais 100% électrique, pour les quatre roues, le championnat sur glace rejoindra une nouvelle fois Super Besse le 1er février pour une manche qui s'annonce pleine d'incertitudes.

C’était il y a trente ans : le 27 janvier 1990 se déroulait, à Serre Chevalier, la première épreuve d’un nouveau championnat automobile sur glace, disputé dans les stations de ski françaises. Une initiative due à l’ancien pilote Max Mamers, suite à sa rencontre avec Frédéric Gervoson, le PDG d’une marque  de desserts fruitiers. Le Trophée Andros était né.

1994: la naissance du circuit sur glace à Super Besse- photo D.R.

Les dix couronnes d’Yvan Muller

Depuis Eric Arpin, le premier lauréat du championnat, les noms se sont succédé au palmarès. Toutefois, la main mise de l’Alsacien Yvan Muller fut telle qu’il ne laissa, longtemps, que des miettes ou des flocons à ses adversaires. Celui qui fut à quatre reprises champion du monde des voitures de tourisme sur circuit a remporté dix fois le Trophée Andros, dont sept consécutivement. Un record qui n’est pas prêt d’être battu, à l’image des neuf victoires du Danois Tom Kristensen aux 24 Heures du Mans.

Parmi les lauréats du Trophée, tous français, on retrouve des noms célèbres : Dany Snobeck, François Chatriot, Marcel Tarrès (surnommé  l’aigle des montagnes) ou encore, à tout seigneur tout honneur, Alain Prost. Ces dernières années, ce sont Jean-Philippe Dayraut (trois fois) et Jean-Baptiste Dubourg (trois fois également) qui se sont partagé le haut du tableau.

Super Besse en 2009- photo D.R.

Depuis 1994 à Super Besse

En 1994, le Trophée accueillait une nouvelle épreuve et rejoignait pour la première fois les hauteurs relatives du Massif-Central. C’est à Super Besse que l’événement se déroulait, avec aux manettes, Claude Michy qui avait organisé, trois ans auparavant, le prologue du Paris-Dakar à Pérignat-es-Allier. Le temps avance, la planète ne tourne pas toujours très rond et Max Mamers et Claude Michy se sont retrouvés pour présenter la prochaine édition de l’étape auvergnate du Trophée Andros, à l’Hôtel de Ville de Clermont, ville partenaire de la manifestation.

A l’heure du tout électrique

En 2010, Jean-Philippe Dayraut remportait le trophée- photo D.R.

Trente ans après son lancement, le championnat vit désormais à l’heure du 100% électrique. Tout au moins pour ce qui est des quatre roues. “Les voitures électriques sont performantes, puissantes, spectaculaires. Le public en redemande. Quant aux constructeurs, ils ont parfaitement compris que l’avenir passait par là” souligne Max Mamers. Bref, passage à l’électrique ne signifie pas baisse de la compétitivité. Au contraire si l’on en croit Nathanaël Berthon, habitué du Trophée. “Les courses ont rarement été aussi intenses que cette saison. L’incertitude règne à chaque épreuve. Sur le plan du pilotage, l’électrique demande une autre façon de conduire. Il n’y a plus de boîte de vitesses. Pour beaucoup, il faut un temps d’adaptation. En ce qui me concerne, toutefois, j’ai déjà l’habitude, ayant roulé, par le passé,  dans la catégorie électrique du Trophée et en Formule e, sur circuit.”

Aurélien Panis en leader

Leader actuel du championnat, Aurélien Panis tentera de confirmer ses excellents résultats dans le Massif du Sancy face à ses challengers, emmenés par Jean-Baptiste Dubourg et Yann Ehrlacher. Il devra aussi compter sur Sébastien Loeb qui vient tout juste de disputer le Rallye de Monte Carlo. Quant à Nathanaël Berthon, souvent à l’aise sur la glace de Super Besse, il fera figure d’outsider. “La voiture (NDLR: une Peugeot 208) a eu un peu de retard en terme de préparation. Au fil de la saison, les choses s’améliorent, les résultats progressent. Et j’espère fermement être dans le coup pour cette manche à domicile” explique celui qui est monté sur le podium le week-end dernier à Lans-en-Vercors.

Nathanaël Berthon à domicile- photo Bruno Bade.

Comme chaque année, le Trophée accueille aussi des invités à l’occasion d’une compétition qui leur est réservée. Renaud Lavillenie et Aurélien Rougerie seront au départ le 1er février prochain, aux côtés de Daniel Elena (9 fois champion du monde des rallyes en tant que co-pilote), du motard Randy De Puniet ou de la journaliste-présentatrice Marina Lorenzo. Quant aux deux roues, ils réservent leur part de spectacle et d’acrobaties. “ Contrairement aux autos, les deux roues restent thermiques. L’équilibre est ainsi respecté” précise Claude Michy, grand ordonnateur de ce week-end mécanique sur la glace du Sancy.

Samedi 1er février à Super Besse de 14 h à 22h20. Gratuit pour les moins de 16 ans accompagnés. Cliquer pour retrouver toutes les infos.  

Le trophée Andros 2019-2020- photo Bruno Bade.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite