Accueil » Sports » L’ASM dans le grand huit européen
La fièvre européenne au Michelin- photo Valentin Uta.
Sports

L’ASM dans le grand huit européen

Les rugbymen clermontois rêvent plus que jamais du titre européen après leur qualification pour les 1/4 de finales de la Champion's cup. Pour l'atteindre, ils ne manquent pas d'atouts. En attendant, ils vont retrouver les réalités du Top 14, samedi, face au Stade Français...

Les dirigeants de l’ASM signeraient assurément pour une saison couronnée par un nouveau Bouclier de Brennus, si cher au cœur des supporteurs. Toutefois s’il est un titre que l’on vise du côté des jaune et bleu, c’est bel et bien celui de la Champion’s Cup qui, jusqu’ici, échappe ostensiblement aux Clermontois, malgré trois finales disputées.

Une fois encore, les hommes de Franck Azéma seront au rendez-vous des quart de finales de cette compétition. A trois matchs, donc, d’un possible sacre. Pas grand chose en terme de minutes de jeu, surtout si l’on exclut les mêlées à rejouer, les ballons sortis du terrain et les arrêts de jeu dus à des blessures. Toutes ces phases intermédiaires qui constituent plus de 60% d’une rencontre de rugby… Trois fois 80 minutes qui n’auront rien d’une formalité si l’on se réfère au pedigree des équipes qui demeurent en lice. Bien-sûr, à ce stade de la compétition, il n’y a rien que du très solide.

A la maison

Photo Valentin Uta.

Dans sa besace, et dans un premier temps uniquement, l’ASM  dispose d’un atout considérable: elle jouera son 1/4 de finale à domicile, dans un Stade Marcel-Michelin qui constitue bien davantage qu’un seizième homme. Un plus conséquent qui ne fut pas suffisant il y a deux ans face au Racing 92, adversaire que les Clermontois vont justement retrouver sur leur chemin, le 4 avril prochain.

L’histoire n’est pas un perpétuel recommencement et les Auvergnats partiront logiquement favoris dans ce 1/4 franco-français aux faux airs de Top 14. C’est ensuite, si le cap est franchi, que les choses pourraient se compliquer pour les « jaunards » avec un déplacement possible au Leinster (si les Irlandais écartent les Saracens en quête d’un ultime (?) exploit).

Irlande-Angleterre-France

Bref, la route qui mène vers Marseille est encore semée d’embûches. Le Stade Vélodrome pourrait accueillir, le 2 mai, une revanche de la dernière finale du Top 14 entre l’ASM et le Stade Toulousain. Les Haut-Garonnais rêvent de reprendre leur sceptre européen, dix ans après leur dernier titre continental. Continental? Un bien grand mot, toutefois, lorsqu’on évoque l’Europe du rugby. A ce jour, la compétition au sommet n’a jamais échappé au triangle Angleterre- Irlande- France. Et au vu des huit derniers qualifiés, ça n’est pas cette année que cela changera…

Le calendrier: 1/4 de finales le 4 avril: Stade Toulousain/ Ulster; ASM Clermont/ Racing 92; Leinster/Saracens; Exeter-Northampton; 1/2 finales le 2 mai (le club le mieux classé recevra); finale le 23 mai à Marseille. 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite