Accueil » ASM

Mots-Clés : ASM

Actualités

Morgan Parra quitte l’ASM

Morgan Parra, licencié de l'ASM rugby depuis 2009, a décidé de décliner l'offre de prolongation de deux ans transmise par ses dirigeants. C'est ce qu'affirme RMC Sport, média généralement bien informé dans le domaine du rugby. En fin de contrat, en juin 2022, le demi de mêlée ne souhaite pas encore mettre fin à sa carrière et regarde du côté de Toulouse, Paris et Toulon.

Chroniques

“Quand te reverrai-je, public merveilleux… ?”

On ne sait pas si le président de l’ASM Clermont reprend chaque matin en se rasant le refrain un brin anxieux de Jean-Claude Dusse dans la solitude nocturne du téléski des Bronzés. On pourrait l’imaginer en remontant jusqu’à l’une de mes partitions de l’hiver dernier imprégnée de la désolation des interminables huis clos de la pandémie. La conclusion portait à s’interroger : Les spectateurs n’auront-ils pas perdu le goût et l’envie de retrouver le chemin des stades lorsqu’un jour les portes leur seront de nouveau ouvertes ?

Chroniques

La raison du plus fort…

Le propriétaire-président du Racing 92 en est à sa quatrième acquisition dans le Médoc, portant son empire à 220 hectares de vigne. Pendant ce temps, à Romagnat, sur les 60 ares de leur pré fétiche, les filles championnes de France repartent au combat…avec leurs armes.

Chroniques

Mais si, mais si (clins d’oeil de l’été)

Pendant que les handballeuses tricolores récoltaient l’or à Tokyo, les Norvégiennes faisaient le buzz au championnat d’Europe de Beach handball en osant troquer le bikini contre le short. Sanction immédiate : 150€ d’amende à chaque joueuse. Les instances européennes ne badinent pas avec le règlement : c’est le bikini ou rien( ?).Qu’en aurait pensé le gendarme de Saint-Tropez ?

Chroniques

Le retour des coquelicots

Il y a quelques décennies, l’apparition brutale des désherbants chimiques dans les champs de céréales entraina une brusque disparition des coquelicots. Ils sont aujourd’hui revenus, sans doute par le biais d’une mutation qui interroge les naturalistes. Tels les coquelicots, les supporters s’apprêtent à reprendre vie avec la folle envie de faire à nouveau flamboyer les couleurs de leurs clubs.

Sponsorisé