Accueil » Sports » Sport Auto : Michelin manufacturier unique de la catégorie Hypercar
illustration ACO
Sports

Sport Auto : Michelin manufacturier unique de la catégorie Hypercar

2021 marque une année de changement pour la catégorie Endurance en sport automobile. En catégorie reine, les coûteuses voitures de la série LMP1 laissent leur place à l’Hypercar dont le championnat se disputera avec Michelin comme manufacturier unique.

Depuis plusieurs années le WEC, Championnat du Monde d’Endurance et les 24h du Mans, avaient perdu un peu de leur saveur. Les marques engagées en catégorie prototype 1 étaient de moins en moins nombreuses et le suspens avait quasiment disparu. Après les retraits d’Audi et Porsche, l’accès au podium était devenu l’apanage de Toyota qui laissait l’accessit à Rebellion Racing. Afin de relancer le Championnat du Monde, l’ACO, la FIA et l’IMSA se sont accordés sur la création de la catégorie Hypercar qui va permettre de rebattre les cartes. Cette année arrivent les LMH (Le Mans Hypercar) et en 2022 les LMDh (Le Mans Daytona h) que l’on retrouvera sur l’ensemble des courses et notamment sur les deux monuments du sport auto que sont les 24h du Mans et les 24h de Daytona aux USA. Le but de la création de cette catégorie était de mettre fin à la course à l’armement avec une balance de performance garante d’une équité sportive et d’une maîtrise des coûts. Les organisateurs annoncent une énorme réduction de budget de 80 % pour une saison avec deux voitures. Sur cette base Michelin devient manufacturier unique, le règlement imposant aux écuries, les produits des hommes de Bibendum. Les voitures quant à elles promettent d’être visuellement spectaculaires avec des identités de marques très reconnaissables et performantes avec un poids de 1030 kg minimum et 680 CV maximum avec possibilité d’hybridation. 5 voitures sont prêtes pour le championnat : Deux Toyota, deux Glickenhaus équipées d’un moteur français et une Alpine. Aston-Martin qui avait envisagé sa participation a mis son projet en sommeil.

Michelin ou la domination sur la piste

Il y a une dizaine d’années, Audi, Peugeot, Toyota et Porsche ont développé des projets de voitures hybrides en Endurance pour soutenir le développement technologique de leurs véhicules de série. Les 4 constructeurs sont rapprochés de Michelin à cette époque poussant le manufacturier clermontois à développer un pneu de compétition spécifique, en plus de sa gamme « slick » pour les prototypes hybrides dont la puissance variait de 700 à 1100 CV. Entre 2012 et 2020, sur 66 épreuves du championnat d’endurance FIA, les LMP1 hybrides équipées de pneus Michelin ont remporté 61 courses démontrant la capacité d’adaptation technologique de l’entreprise déjà réputée sur l’aspect performance / longévité de ses produits. En tant que manufacturier unique, la longue liste des victoires va sans aucun doute s’allonger encore.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite