Accueil » Environnement » L’abattage d’un séquoia va laisser un grand vide au jardin Lecoq
Séquoia malade au Jardin Lecoq / Photo 7 Jours à Clermont
Photo 7 Jours à Clermont
Environnement

L’abattage d’un séquoia va laisser un grand vide au jardin Lecoq

Cette semaine, le Jardin Lecoq à Clermont perd un pensionnaire remarquable, un séquoia aux mensurations généreuses. L'arbre, malade depuis plusieurs années, arrivait en fin de vie et son abattage était inéluctable.

Le vilain bruit des tronçonneuses résonne cette semaine dans le jardin Lecoq. Pour une fois, ce n’est pas le projet InspiRE qui a conduit à l’abattage spectaculaire qui se déroule au cœur du poumon vert du centre de Clermont. Une équipe spécialisée est en train de régler le sort d’un séquoia situé sur la partie haute du jardin, non loin du chalet. 25 mètres de haut, un tronc de 6 mètres de diamètre à sa base, ce géant, finalement « assez jeune » pour un séquoia, dépérissait à vue d’œil depuis plusieurs années.

Ce séquoia participait à l’identité du jardin Lecoq

Sa tête avait déjà été coupée ce qui ne l’avait pas sauvé pour autant. Malade et en fin de vie, il était devenu trop dangereux pour être conservé et il a fallu prendre la décision radicale de le supprimer avant que n’arrive une catastrophe. 3 jours sont nécessaires pour réduire ce colosse en rondin et sciure, une opération qui impose d’ailleurs des périodes de fermeture des lieux. Ce séquoia à la taille plus que conséquente, qui participait à l’identité du jardin Lecoq, laissera un grand vide tout en rappelant qu’un arbre n’est pas éternel surtout dans un environnement urbain qui ne constitue pas le biotope idéal pour certaines espèces.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

3 Commentaires

Cliquez ici pour commenter

  • Je trouve qu’on abat beaucoup d’arbres en ce moment à Clermont et plus généralement sur le territoire de Clermont-Auvergne-Métropole. Toutes les raisons sont bonnes : ils gênent le passage, ils prennent de la place, ils sont malades. L’avis de la population n’est pratiquement jamais pris en compte. En cette période de réchauffement climatique les arbres sont pourtant nos alliés. En plus, et c’est important de le préciser, ils n’ont pas d’opinion politique.

    • Vous en avez pas raz le bol de râler systématiquement en restant campé sur vos positions ? Peut-être que la ville est trop bétonnée, mais vous préférez qu’au premier coup de vent un morceau de l’arbre tombe sur des enfants ? (l’espace enfant est juste à côté)
      Après vos arguments sur le climat sont écoutables, je suis de votre avis en plus, dans ce cas on garde les arbres malades mais on interdit le jardin Lecoq au public… mais ce n’est évidement pas une solution viable….

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé