Accueil » Initiative » Radio Arverne : Au Sémaphore comme à la maison !
Un studio mobile pour aller à la rencontre des auditeurs. Photo: Radio-Arverne.
Culture Initiative

Radio Arverne : Au Sémaphore comme à la maison !

Le 19e festival « Sémaphore en chanson » se déroule du 9 au 16 novembre dans la célèbre salle de concert de Cébazat. Pour valoriser plus encore l’évènement, Radio Arverne, radio partenaire de 7 Jours à Clermont, délocalise ses studios pour proposer de nombreux rendez-vous au public, afin de vivre le festival comme à la maison.

Entre le « Sémaphore en chanson » et Radio Arverne, c’est une histoire d’amour qui dure depuis plus de quinze ans. Après avoir longtemps fait la promotion du festival, la radio associative de Gerzat a décidé de mettre les petits plats dans les grands en produisant une émission quotidienne « on site » durant toute la durée de l’évènement. Ainsi depuis plus de 10 ans, artistes comme organisateurs, viennent promouvoir le festival au micro de Marie Serve. Une possibilité d’être au cœur des activités, qui implique une certaine prouesse technique.

Un studio mobile particulièrement complet.

P. Cohen, responsable technique de la Radio gerzatoise. Photo: Radio-Arverne.

Il faut un peu plus de deux heures à Philippe Cohen, responsable technique de la radio, pour installer son studio mobile : « On transporte plus de 100 kg de matériel, 13 micros et casques, 2 enceintes pour le studio animation et 2 enceintes « retour » pour les lives. Sans oublier plus de 250 mètres de câbles et deux ordinateurs pour gérer l’émission et en parallèle, pouvoir prendre la main sur les studios à Gerzat. » Sur place, Philippe Cohen peut ensuite créer deux espaces distincts : « Nous mettons en œuvre un studio animation pour l’émission et un autre pour les lives. C’est ensuite à moi de faire une petite gymnastique pour passer d’un studio à l’autre sans que cela ne se ressente à l’antenne. Je dois assurer la diffusion de l’émission et la préparation des lives en même temps, grâce à deux consoles de réalisations indépendantes. » Pour Radio Arverne, l’apport de ce studio mobile permet d’être présent sur de nombreux évènements comme la fête de la pansette de Gerzat, le festival Europavox ou encore le Tour d’Auvergne cycliste.

 

Le Mag chaque jour en direct de 16h à 18h.

Les Lives musicaux en bonne place dans l’émission. Photo: Radio-Arverne.

Pour le Président de l’association Radio Arverne, Jean-Luc Chanson, la présence sur site représente un véritable atout : « Nous avions la volonté d’être de vrais acteurs de la vie associative et culturelle. Pour se faire, il est essentiel de pouvoir être mobile pour aller à la rencontre de nos auditeurs. C’est un vecteur de communication important pour la radio. » Durant la durée du festival, de nombreux rendez-vous sont proposés dès dimanche avec « les rencontres Matthieu-Côte », comme nous l’explique Marie Serve, journaliste et animatrice du Mag d’Arverne : « Nous avons le souci de bien préparer nos émissions et nos interviews. Le public nous attend sur notre compétence et c’est important de travailler en amont afin de mettre en valeur les artistes que nous recevons. » Pour l’occasion, le Mag d’Arverne adapte ses horaires à la programmation musicale : « l’émission quotidienne se déroule de 16h à 18h, avec la présence des organisateurs et des artistes. Grâce à notre dispositif, les artistes aiment être actifs à travers les lives musicaux qui valorisent plus encore l’évènement. »

Naturellement, le public est invité à venir suivre l’émission pour faire monter l’ambiance avant d’aller assister aux nombreux concerts proposés tout au long de la semaine.

 

Le Mag d’Arverne, présenté par Marie Serve, spécial « Sémaphore en chanson », chaque jour de 16h à 18h en direct. Pour plus d’information ou pour retrouver les podcasts de l’émission : www.radioarverne.com.

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite