Accueil » Culture » Un (petit) tour dans les salles obscures…
Un nouveau jour sur la planète.
Culture Mercredi

Un (petit) tour dans les salles obscures…

Certes, Nicolas Hulot a claqué la porte du gouvernement. Mais il nous reste un beau film sur la nature. Ça n'est pas le paradis sur terre mais Vanessa est à l'écran. Quatre films à voir, peut-être, parmi les sorties du mercredi 5 septembre au cinéma.

C’était en 2007: le département Histoire naturelle de la BBC produisait Un jour sur terre, un documentaire retraçant le parcours de trois espèces animales, l’ours polaire, l’éléphant d’Afrique et la baleine à bosse, en les filmant tout au long d’une année. Le film a triomphé dans le monde entier et s’est imposé comme l’un des documentaires les plus lucratifs de tous les temps. Dix ans plus tard, voici Un nouveau jour sur terre. Un film dont la sortie tombe à pic dans les salles françaises au moment où Nicolas Hulot quitte le bateau gouvernemental et où le tout chasse est décrété depuis l’Elysée.

Survivre au quotidien

Du lever au coucher du soleil, reptiles et batraciens, mammifères terrestres et marins et créatures minuscules ou gigantesques guettent le soleil dont ils dépendent pour leur survie, des plus hautes montagnes aux îles les plus reculées, de la savane africaine à l’océan Arctique. Le documentaire décrit tout à la fois la splendeur de la planète mais aussi le quotidien difficile des animaux qui écrivent leur propre histoire. L’enchantement et la tragédie se mêlent dans cette fresque environnementale, réalisée par les Anglais Peter Webber et Richard Dale. Elle bénéficie de nouvelles avancées technologiques spectaculaires et compte des scènes totalement inédites.

Photo de famille.

Gravité et légèreté

Vanessa Paradis est à l’affiche de Photo de famille, film de Cécilia Rouaud. Cette comédie dramatique met en exergue les liens distendus d’une famille et, en particulier, de trois sœurs. Il y a Elsa, qui désespère de tomber enceinte, Mao qui noie sa mélancolie dans l’alcool et Gabrielle, dont le métier fait le désespoir de son fils. Elles se retrouvent au moment de la disparition de leur grand-père. L’histoire, d’ailleurs, commence et s’achève par un enterrement. Entre-temps, la famille aura resserré ses liens. Cécilia Rouaud se plaît à user de la comédie pour traiter de sujets graves et essentiels.  « C’est ma façon de communiquer. Et ça correspond au cinéma que j’aime »  dit-elle. « Je suis totalement fan des premiers films de Woody Allen qui est selon moi le summum du  rire avec tout. »

Tout juste 20 ans

Sofia.

Elle a tout juste 20 ans et vit avec ses parents à Casablanca. Suite à un déni de grossesse, la jeune femme se retrouve dans l’illégalité en accouchant d’un bébé hors mariage. L’hôpital lui laisse 24 heures pour fournir les papiers du père de l’enfant avant d’alerter les autorités. Sofia est réalisée par la Marocaine Meryem Benm’Barek.  « Je ne voulais pas faire un film qui parle seulement de la condition de la femme. Celle-ci est toujours montrée comme la victime d’une société patriarcale, or je ne crois pas que l’on puisse parler de la condition féminine sans parler de la société elle-même » explique-t-elle. Le film franco-qatarien-marocain se révèle émouvant, notamment grâce à la belle prestation de l’actrice Maha Alemi.

Une perle venue d’Italie

Le meilleur, peut-être, pour la fin avec la reprise de Le Célibataire d’Antonio Pietrangeli, dans une version restaurée. Cette comédie de mœurs italienne, aux ressorts satiriques, date de 1955. Succulente, elle met en relief le talent d’Alberto Sordi aux côtés de Nino Manfredi.

Le célibataire.

 

 

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite