Accueil » Culture » Il n’y a pas que la photo, il y a aussi les mathématiques…
Safia- photo Bruno Boudjelal.
Culture Jeudi

Il n’y a pas que la photo, il y a aussi les mathématiques…

Vous disposez d'un peu de temps? Alors, pourquoi ne pas aller rendre visite aux expositions présentées actuellement? Deux exemples parmi d'autres...

Fin d’été, vous n’avez pas encore repris le boulot. L’occasion peut-être de découvrir des expositions  actuellement en cours à Clermont. Il y a quelques jours, nous vous présentions l’expo phare de cette fin d’année, Migrations, à la salle Gaillard. Aux confins de l’économie, de la sociologie et même parfois de la psychologie, elle évoque les mouvements de population vers Clermont et la construction de ce territoire. A quelques pas seulement de la Salle Gaillard, l’Hôtel Fontfreyde, devenu centre photographique, accueille le travail en images de Bruno Boudjelal. Invité en résidence par la Ville de Clermont, le photographe a travaillé pendant deux ans dans les quartiers de Croix-Neyrat, Les Vergnes, Champratel afin de présenter plusieurs séries photographiques et vidéographiques sur des thèmes comme le voyage, la maison, l’attente mais aussi le tramway… « C’est la première fois de ma vie de photographe que j’ai effectué une si longue résidence » explique-t-il.

Individuel et collectif

Ce photographe engagé aime à percevoir la question de l’identité par une double fenêtre: celle de la singularité, de l’itinéraire individuel, mais aussi celle de l’histoire collective dans laquelle la personnalité s’inscrit. Lauréat du Prix Nadar en 2015 pour son livre Algérie, clos comme on ferme un livre, il est exposé en France et à l’étranger par les plus grandes institutions. Membre de l’agence VU, il publie régulièrement ses photos dans la presse. Au mois de septembre, le travail clermontois de Bruno Boudjelal fera l’objet d’une restitution le long de la ligne de tramway. En attendant, son exposition Habiterai-je un jour dans la maison? témoigne à la fois d’une belle qualité artistique et d’un regard attentif sur la société.

Les maths, un jeu?          

Les mathématiques peuvent faire figure de repoussoir. Mais il existe peut-être une façon ludique de les considérer et de les apprivoiser. Là est vraisemblablement l’intention de Cap Sciences,  centre de culture scientifique basé à Bordeaux, qui a créé l’exposition Mathissime, présentée au Muséum Henri-Lecoq de la rue Bardoux jusqu’au 4 novembre prochain. Comme écrit dans le dossier de presse présentant la manifestation, « Les maths vous font peur, venez jouer avec elles… » Pourquoi pas? En tous cas, l’expo permet aux parents et aux enfants de redécouvrir cette discipline de manière interactive, en laissant une large place aux expériences, aux manipulations.  Une partie est également consacrée à l’histoire des mathématiques et des individus qui ont fait avancer la science. A voir également, la collection de machines à calculer du muséum, dont  deux ont été mises au point par Blaise Pascal. Autour de cette exposition, le muséum propose un programme de visites, d’ateliers, d’animations, de projections et de conférences.

« Habiterai-je un jour dans la maison? » jusqu’au 23 septembre à l’Hôtel Fontfreyde, 34 rue des Gras à Clermont; « Mathissime » jusqu’au 4 novembre au Muséum Henri-Lecoq, 15 rue Bardoux à Clermont.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite