Accueil » Culture » Peer Gynt : un bouquet final pour les Anatolies
Les Anatolies animent le quartier Anatole-France depuis vingt ans- crédit photo: compagnie DF.
Culture Vendredi

Peer Gynt : un bouquet final pour les Anatolies

Du 21 au 23 juin se tiennent les soirées de clôture des Anatolies à la Cour des Trois Coquins de Clermont-Ferrand. Pour leurs 20 ans, les Anatolies proposent de découvrir Peer Gynt, une pièce de théâtre emblématique des contes et légendes de Norvège.

Du vendredi 21 au dimanche 23 juin, se tiendront trois soirées de clôture des Anatolies à la Cour des Trois Coquins de Clermont-Ferrand. Elles marqueront la fin de trois semaines de festivités à l’occasion des vingt ans des Anatolies. Dominique Freydefont, directeur du projet et metteur en scène explique : “Les Anatolies, c’est un événement théâtral dans le quartier Anatole France, qui rassemble des professionnels, des apprentis comédiens, des amateurs, des écoliers et des résidents. Cela représente en tout environ 70 personnes”. Il poursuit : “J’ai monté les Anatolies il y a  vingt ans et c’est devenu un rendez-vous incontournable. Mais nous avons de moins en moins de moyens. Le budget est le même qu’il y a dix ans. Les artistes et les techniciens sont payés au minimum”.

2h15 de spectacle

Pour les soirées de clôture, Dominique Freydefont a choisi de programmer Peer Gynt, une pièce de théâtre emblématique des contes et légendes de Norvège. Cette pièce inclassable, écrite par Henrik Ibsen au XIXe siècle, suit les aventures d’un personnage, sa quête de lui-même et multiplie les décors. Dans sa version intégrale, la pièce dure plus de 5 heures. A la Cour des Trois Coquins, elle sera ramenée à 2h15. La pièce démarre à l’extérieur puis se joue à l’intérieur sur une salle aménagée de manière bi-frontale, ce qui nécessite un gros travail technique. Pas moins de 8 comédiens interprètent le rôle de Peer Gynt, identifiables par un demi-masque et des éléments de costume. Le metteur en scène affirme : “Depuis quatre ans,  des scolaires participent au projet. Ce n’est ni cosmétique, ni décoratif. Cette vingtaine d’élèves de CM2 sont ravis et ont à cœur de bien tenir leur rôle”. Les comédiens professionnels se révèlent aidants et facilitants : ils constituent de bons camarades pour les amateurs. Les séances de travail ont commencé en janvier, puis s’accélèrent lors de cinq weeks-ends de travail et quinze jours de répétitions. “Ce n’est pas un casting. Il faut que tout le monde trouve sa place” insiste le metteur en scène.
Pour la saison prochaine, Dominique Freydefont envisage de peut-être revenir à des formes de théâtre en appartement dans le quartier Anatole France. Du théâtre chez l’habitant qui a permis le succès des Anatolies pendant 20 ans.

Vendredi 21 et samedi 22 juin  à 20h, dimanche 23 juin à 17h à la Cour des Trois Coquins, rue Agrippa d’Aubigné à Clermont.Billeterie : 04 73 90 54 60; mq.anatole.france@ville-clermont-ferrand.fr

 

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite