Accueil » Culture » L’univers de Peeping Tom et la figure du père
Photo Herman Sorgeloos.
Culture Mercredi

L’univers de Peeping Tom et la figure du père

Vus par le collectif de danse flamand, les gestes du quotidien deviennent des chorégraphies. "Vader (père)" entraîne les spectateurs entre émotion, humour et absurdité, dans un mouvement permanent...

Dans le premier volet d’un triptyque dédié à la famille, “Vader (père”),  le collectif de danse flamand Peeping Tom impose son style, un univers-signature entre David Lynch et James Thierrée, dans une approche hyperréaliste. À l’heure du goûter dans une maison de retraite, rien ne va se passer comme prévu… Depuis 2014, la compagnie – qui s’inscrit dans la vague de danse-théâtre flamande a initié une trilogie autour du thème de la famille Père-Mère-Enfants pour bouleverser le regard porté sur ces figures emblématiques. Ce premier “épisode” a été créé en 2014 à Ludwigshafen.

Une maison de retraite

Avec Vader, c’est donc la figure du « père » qui occupe le centre du plateau, un père vieillissant, présent-absent aux yeux de ceux qui l’entourent. Dans le cadre désuet, stérile, de la salle des pas perdus d’une maison de retraite, le vide semble envahir les personnages. Le père “trône”, il paraît se détacher de nous, se distancier peu à peu de la société des hommes. Quant aux autres résidents, ils l’observent tantôt avec amusement, tantôt avec hostilité, parfois avec affection, d’autres fois avec indifférence. Tous se livrent à un incessant mouvement fait de gestes du quotidien qui deviennent autant d’échappées chorégraphiques. Ils chantent, ils dansent, ils parlent et se figent au gré de scènes à l’humour poignant, flirtant avec l’absurde, développant le cocasse des situations sans refuser le pathétique. L’engagement esthétique de Peeping Tom consiste ici à extraire la force émotionnelle de chaque situation. Pour Libération, le spectacle constitue “une matière ultra-sensible tissée de rêves aussi étranges que profondément humains…”

Mercredi 20 et jeudi 21 décembre à 20h30 à la salle Jean-Cocteau, Maison de la Culture à Clermont. Spectacle proposé par la Comédie de Clermont- scène nationale

www.lacomediedeclermont.com

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite