Accueil » Culture » “Les troupes allemandes en Auvergne” : l’histoire au fil des pages
Une image extraite du livre "Les troupes allemandes en Auvergne"- photo SS-Kriegsberichter Bergmann National Archives..
Culture

“Les troupes allemandes en Auvergne” : l’histoire au fil des pages

Très richement illustré et parfaitement documenté, le livre de Christophe Grégoire revient, avec détail, sur les épisodes qui ont marqué l'occupation allemande entre 1940 et 1944.

Le 18 juin 1940, les dès sont jetés. Le sort de la bataille de France ne fait plus aucun doute, la débâcle est totale. Tandis que le gouvernement français, sous la houlette du Maréchal Philippe Pétain, se réfugie à Bordeaux, les troupes allemandes se dirigent vers le sud, malgré une résistance désordonnée de l’armée française en déroute. Elles ne tarderont pas à rejoindre l’Auvergne puis à pénétrer dans Clermont-Ferrand, dès le 21 juin. Ce sera le début de « L’occupation ».

Chronologie minutieuse

Dans un livre, publié aux éditions De Borée, Christophe Grégoire revient sur cette séquence majeure de l’histoire régionale, survenue au beau milieu du XXe siècle. Une période dont les témoins se font désormais rares. « Il convient de saluer ici la parution de cet ouvrage qui va enrichir l’histoire de l’Auvergne résistante et surtout celle de la lutte armée » estime le Général de division Gilles Lévy, président d’honneur du Comité d’Union de la Résistance d’Auvergne. Il a signé la préface de Les troupes allemandes en Auvergne, paru aux Editions de Borée.

De juin 40 jusqu’à la fin août 44, l’auteur revient dans le détail et avec minutie sur les différents épisodes de cette présence de la Wehrmacht en Auvergne, son organisation, son comportement. Autant de détails qui permettent d’éclairer le déroulement des fais lors des combats. C’est par exemple l’entrée de la Leibstandarte à Clermont, le 21 juin 40. « A l’aube, une patrouille de la 2.Kp. (Schulze) a déjà fait irruption dans la poudrière des Gravanches afin d’en sécuriser les lieux. Aucun signe de résistance ! Mais la menace  se trouve ailleurs. Principalement à la caserne du 92e RI où, les Allemands le savent, plus de 2000 hommes les attendent » écrit Christophe Grégoire,  qui se passionne depuis sa plus tendre enfance pour l’histoire et plus particulièrement celle de la Seconde Guerre Mondiale. On le sait, suite aux conventions d’armistice, divisant la France en deux zones, l’unité allemande évacuera Clermont une semaine plus tard, avant d’envahir la zone libre en novembre 1942.

Des relations complexes

Au-delà des séquences factuelles, le livre, fruit de plusieurs années de recherche, évoque les relations complexes et parfois ambigües tissées entre occupants et occupés tout autant que les hauts faits de la Résistance. Il bénéficie également d’une très riche iconographie, des photos soigneusement rassemblées qui représentent un témoignage exceptionnel sur cette séquence de l’histoire de notre région. Des images d’hier qui ne peuvent laisser indifférent.

« Les troupes allemandes en Auvergne » aux Editions de Borée.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite