Accueil » Culture » Les fantaisies graphiques d’Estelle Bayssat
"Le monde d'avant" / Estelle Bayssat.
Actualités Culture

Les fantaisies graphiques d’Estelle Bayssat

Les peintures d'Estelle Bayssat virevoltent et s'enchevêtrent dans une grande spontanéité. Elles donnent lieu à un livre, intitulé "Respiro".

Ce matin, sur le palier de la porte d’entrée, un livre, sous emballage en carton. Le facteur, sans doute, est passé par là. L’envoi provient d’une commune proche de Moulins dans le département de l’Allier. Et voilà qu’apparaît un ouvrage broché, intitulé Respiro, ce qui en italien signifie « retenir son souffle ». Accessoirement, c’est aussi le tire d’un beau film onirique d’Emanuele Crialese. Ayant pour décor l’île de Lampedusa, dans l’archipel des Pélages.

“De Profundis” / E.Bayssat.

Comme un beau diable

Le livre Respiro jaillit ainsi comme un beau diable. Il contient les créations graphiques d’Estelle Bayssat, réalisés ces derniers mois, tandis que l’épidémie (et les restrictions en tous genres) nous plongeaient dans l’enfermement et la morosité. Un premier dessin créé en secret et trouvé, par hasard, par Alain Bayssat, son mari, ancien galeriste clermontois qui fut, entre autre, l’homme de « Garde à Vue », où l’art s’exprimait sans retenue. « Mon travail lui a plu, il m’a encouragé, a beaucoup insisté » explique Estelle. Et l’ancienne infirmière, dès lors, de laisser libre cours à son inspiration, multipliant les gestes picturaux, usant de différentes techniques : aquarelle, encre de chine, gouache, fusain… Sans complexe, dorénavant.

“Garde à vue”: E.Bayssat.

En 54 tableaux

Au fil des pages, surgissent ces fantaisies colorées et virevoltantes, malicieuses et impertinentes. Autant de petites fables graphiques légères et spontanées, minutieuses, également, pour qui prend le temps de l’observation. Ce sont autant d’histoires qui foisonnent sous le trait joyeux de cette artiste qui, peut-être, s’ignore. Estelle Bayssat laisse ainsi libre cours à son imagination débridée, virevoltante, inventant un monde parallèle dans un tourbillon de créatures fantasmées, agitées, cocasses et extravagantes. « S’il fallait trouver une parenté, ce serait un mélange de Prévert et de Pollock, il y a cette liberté que seuls ont les enfants non-encore bridés par les normes » écrit à son propos le peintre Philippe Charpentier. En somme, un livre gourmand et insouciant, comme une chorégraphie espiègle en 54 tableaux qui, peut-être nous entraîne « de l’autre côté du miroir ».

Pour se procurer le livre “Respiro” : 06-88-58-06-62 ou bourcier.estelle@orange.fr

En dédicace à la librairie “Le Moulins aux lettres”.

À propos de l'auteur

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • UN IMMENSE MERCI A VOUS MARC
    Je suis très touchée par votre regard et l’approche que vous avez fait sur mon modeste ouvrage.
    Enfin quelqu’un qui a vu ce film magnifique ” RESPIRO ” avec la sublime Valeria.
    Je ne sais comment vous exprimer ma reconnaissance.
    Mes amitiés les plus sincères.
    Respectueusement.
    Estelle BAYSSAT

Sponsorisé

Les infos dans votre boite