Accueil » Environnement » Le tri postal de Lempdes mobilisé 24 heures sur « La Fresque du Climat »
La Poste, Fresque du Climat / Photo 7 jours à Clermont
La Poste, Fresque du Climat / Photo 7 jours à Clermont
Économie Environnement

Le tri postal de Lempdes mobilisé 24 heures sur « La Fresque du Climat »

Les postiers de la Plateforme de Tri Industriel du Courrier de Lempdes viennent de passer 24 heures non stop à réfléchir à la transition écologique et ses impacts, en participant à "La Fresque du Climat".

Pour 123 postiers de la Plateforme de Tri Industriel du Courrier de Lempdes, la semaine a débuté de manière inhabituelle. A 5h55, ce lundi 27 juin 2022, les participants du premier des 18 ateliers collaboratifs de 3 heures chacun, ont lancé une vaste réflexion, de 24 heures non stop, sur la transition climatique autour de La Fresque du Climat*. Cette formule d’ateliers pédagogiques, lancée par l’association éponyme présente dans 50 pays, vise à sensibiliser au problème de l’écologie à travers des discussions collectives sereines et sans culpabilisation. Les ateliers fonctionnant avec des cartes, ont vocation à rendre compréhensibles les données du GIEC et ouvrent la question de l’impact de la transition sur le travail. Cette démarche fait l’objet d’un projet de recherche scientifique sur le rôle moteur des émotions face à la transition climatique dans les activités logistiques mené par Christine Roussat et Valentina Carbone, enseignantes chercheuses à l’UCA et à l’ESCP Business School.

50 000 postiers sensibilisés d’ici la fin de l’année

Les 123 postiers de Lempdes font partie des 50 000 collaborateurs que l’entreprise souhaite sensibiliser tout au long de l’année 2022. Au jeu de carte initial fourni par l’association, le Groupe La Poste a souhaité ajouter des cartes spécifiques qui présentent des métiers réputés pour être des émetteurs de CO2 comme la logistique, le bâtiment, la Banque et le numérique mais aussi les impacts du réchauffement climatique sur les activités et les réponses qui y sont apportés. A Lempdes, la direction de la Plateforme de Tri qui emploie 300 salariés, a déjà mis en œuvre des actions en faveur de l’environnement dans le cadre de sa démarche RSE. En novembre dernier, un terrain en jachère de 7 000 m², à l’arrière du bâtiment a été planté d’arbres, pour qu’une micro-forêt puisse amener la biodiversité au cœur de la zone Industrielle de Lempdes.

Retour d’expérience

La Poste, Fresque du Climat 2 / Photo 7 jours à ClermontLaétitia Musard, chargée de l’accueil professionnel de la plateforme a participé à l’un des ateliers et se montre satisfaite des échanges : « Le format ludique aide à prendre conscience des problèmes liés à notre société de surconsommation. Je n’avais pas d’apriori car je suis déjà attentive à la maison. J’ai des enfants et je suis active… nous devons leur laisser le meilleur environnement possible. Aujourd’hui, nous sommes face à un problème de génération. Les jeunes sont les plus actifs vis à vis de l’environnement car le sujet est évoqué à l’école. Ils ont conscience des choses à faire et à ne pas faire contrairement aux générations antérieures qui ont eu l’habitude de surconsommer sans se poser de question ». Dans son quotidien, la salariée tente de concilier le plus possible écologie et économie. Chez elle, on achète des smartphones reconditionnés et on roule avec une voiture fonctionnant à l’éthanol à défaut de pouvoir venir travailler en transport en commun ou en covoiturage à cause des horaires décalés. Au travail même philosophie : « On essaie le plus possible d’utiliser les poubelles jaunes, d’éteindre les lumières, et de ne pas laisser les écrans d’ordinateurs en veille. Ce sont des petits gestes mais répétés, ils ont un impact réel. Je gère aussi un stock de produits toujours au plus juste pour éviter le gaspillage. Je le faisais déjà avant de travailler à La Poste, dans le privé, et cela améliore les résultats. Maintenant que j’ai participé à La Fresque du Climat, je reste un peu sur ma faim et j’aimerai bien pouvoir mettre plus de choses en application. Je pense à des « ateliers  solutions » que l’on pourrait organiser mais pour cela il faut que tout le monde mettent de la bonne volonté. On verra à l’issue de ces 24 heures ».
Du côté de la direction de la plateforme, on espère que La Fresque du Climat aura favorisé la prise de conscience et qu’elle sera suivie d’effets, quoi qu’il en soit la démarche RSE de l’entreprise conduira à accroître le nombre d’actions à venir.

*Plus de 400 000 personnes avaient déjà participé aux ateliers fin 2021, des collégiens, des étudiants, des salariés mais aussi des élus.

 

 

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite