Accueil » Actualités » Le Festival de La Chaise-Dieu jette l’éponge pour 2020
Orgues de l'Abbatiale de la Chaise-Dieu
Orgues de l'Abbatiale de la Chaise-Dieu / Photo Wikipédia
Actualités Culture

Le Festival de La Chaise-Dieu jette l’éponge pour 2020

Le conseil d’administration du Festival de la Chaise-Dieu à décidé d’annuler la 54e édition considérant que les conditions imposées par la crise du Covid-19 ne sont désormais plus réunies pour assurer le bon déroulement de la manifestation.

Samedi 16 mai, le Conseil d’administration du Festival de la Chaise-Dieu présidé par Gérard Roche a décidé d’annuler la prochaine édition de la célèbre manifestation de musique dite classique, considérant que les directives nationales et celles des autorités départementales sur les festivals d’été ne pourraient êtres suivies. Cette décision est motivée par plusieurs raisons, à commencer par la difficulté à mettre en œuvre les mesures barrière dans une abbatiale où doivent de réunir des orchestres symphoniques et un public fourni. L’équipe d’organisation du Festival (150 membres) attendait cette année pas moins de 1000 musiciens et plus de 20 000 spectateurs. Autre raison, logistique celle-ci, le caractère international de la programmation. A ce jour, il n’est pas encore garanti que des musiciens venus du Monde entier puissent circuler librement en août prochain. Enfin dernier argument qui plaide en faveur de l’annulation, et non du report, l’incertitude économique. Le budget moyen annuel du Festival est légèrement inférieur à 2 M€, il est constitué de 40 % de recettes propres et de 20 % de partenariat privé sous forme de mécénat.

3e annulation depuis 1966

Créé en 1966 à l’initiative du célèbre pianiste hongrois Georges Cziffra, la manifestation n’avait, jusqu’alors, été annulée que deux fois en 1970 et 1972 pour mieux appréhender sa croissance. Même les événements de 1968,qui avaient conduit à l’annulation ou la fin prématurée de nombreux rendez-vous en France, l’avaient épargné. Et pourtant cette année là, venait de débuter la grippe de Hong Kong une pandémie responsable de la mort d’un million de personnes dans le Monde (voir la chronique d’Anne-Sophie Simonet du 24 mars 2020). Les temps ont changé et il n’est pas question pour la direction du Festival de faire courir le moindre risque à qui que ce soit.

Et la vie va reprendre

Aujourd’hui, le directeur Julien Caron va devoir travailler à la gestion du relationnel avec les artistes. Les prestations de certains seront reportées à 2021 ou 2022, d’autres seront annulées et se posera alors la question des indemnisations. Pour son personnel, le festival va explorer, comme bien d’autres, la piste du chômage partiel.
A partir de l’automne prochain, les activités de résidence dans le cadre des «rendez-vous en saisons» reprendront, et le Festival s’impliquera dans l’ouverture annoncée d’un internat d’excellence musique au Collège Henri-Pourrat de La Chaise-Dieu.
Enfin les spectateurs qui avaient réservé leurs places auront le choix entre trois options :
Le remboursement intégral, l’avoir pour l’édition 2021 ou la conversion en don défiscalisable au profit de l’association organisatrice du festival.

Billetterie : 04 71 00 01 16 /reservation@chaise-dieu.com

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite