Accueil » Sports » Le Critérium du Dauphiné à Riom : RLV au cœur des grandes organisations
Les élus locaux autour de Bernard Thévenet, directeur de la course.
Mardi Sports

Le Critérium du Dauphiné à Riom : RLV au cœur des grandes organisations

Après le passage de Paris-Nice en 2017 à Châtel-Guyon, la communauté d’agglomération Riom-Limagne-Volcans accueille de nouveau une course cycliste majeure de la saison, avec l’arrivée de l’étape du Criterium du Dauphiné entre Le Puy et Riom, mardi 11 juin. Un savoir-faire, désormais reconnu en matière d’organisation, qui peut laisser entrevoir un passage futur du Tour de France devant nos portes …
Une présentation de la course aux jardins de la Culture à Riom.

L’été approche doucement, avec son lot de grandes compétitions sportives comme Roland-Garros, le Grand-Prix de France de F1, ou prochainement le Tour de France. Avec nombre de coureurs de haut niveau inscrits dans le peloton, l’Auvergne est redevenue une place forte du cyclisme, invitant les organisateurs à proposer des routes pour valoriser les champions locaux. Maire de Châtel-Guyon et « cyclo-convaincu » depuis toujours, Frédéric Bonnichon a choisi le vecteur du cyclisme pour valoriser le territoire de RLV, dont il est aussi le président : « Obtenir une telle organisation sportive, c’est avant tout le symbole de la très bonne entente et de la relation de confiance qui s’est installée entre notre nouvelle entité et Amaury Sport Organisation (ASO), représenté par Bernard Thévenet dans le cadre du critérium du Dauphiné. Nous avions connu un très beau succès populaire lors du passage de Paris-Nice à Châtel-Guyon et grâce au rapprochement  des régions Auvergne et Rhône-Alpes, c’est l’occasion de pouvoir vivre au plus près une autre course de très haut niveau sur notre territoire. » Un investissement non négligeable pour la communauté d’agglomération qui verra cinq de ses communes traversées par l’étape du 11 juin (Chappes, Ennezat, Entraigues, Saint-Ignat et Riom).

Un coût non négligeable mais de nombreuses retombées économiques

5 communes de RLV sont traversées par la course.

Organiser une étape d’une épreuve majeure du circuit « UCI-World-Tour » implique inévitablement un investissement important. Mais Pour Pierre Pécoul, maire de Riom, le jeu en vaut la chandelle : « Pour organiser une journée de cette envergure, c’est un coût direct d’environ 40.000 euros auprès d’ASO, mais il faut aussi ajouter la mise en place de la zone d’arrivée, qui mobilise des moyens humains et techniques. En retour de cet investissement, il faut bien savoir que nous allons bénéficier de nombreuses retombées économiques directes et indirectes. Pour accueillir le public et la caravane de la course, notre ville sera en fête afin de la faire connaitre dans les 190 pays où la course est diffusée. »  Ainsi, ce sont près de 20 millions de fans de cyclisme qui seront impactés par la retransmission de l’épreuve et la population locale va bénéficier de nombreuses animations en parallèle de la partie sportive. Les jeunes de l’école de Cyclisme du VC-Riom ouvriront la route en parcourant les 40 derniers kilomètres de l’étape, pour faire monter l’ambiance sur la ligne d’arrivée. Un « Village Vélo », un grand marché artisanal et plusieurs animations festives seront également proposés au public en marge de l’étape, entre 11h et 20h.

A seulement quelques jours du départ du Tour de France (du 6 au 28 juillet), le Critérium du Dauphiné est un passage quasi-obligé pour les meilleurs cyclistes mondiaux. Romain Bardet et Julian Alaphilippe viendront peaufiner leur préparation sur des routes qu’ils connaissent par cœur, avec l’espoir de voir l’un d’entre eux triompher sur l’avenue du Stade, site d’arrivée d’une étape longue de 172 km.

 

Passage du Criterium du Dauphiné à Riom dans le cadre de la 3e étape entre Le Puy et Riom (172km), mardi 11 juin à partir de 11 h, avenue du stade à Riom. Pour plus d’information et pour connaitre le programme complet des animations de cette journée : www.rlv.eu

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite