Accueil » Sports » Lapandry annonce sa retraite, l’ASM attaquée en justice
Alexandre Lapandry / Photo Wikipédia
Photo Wikipédia
Sports Vie publique

Lapandry annonce sa retraite, l’ASM attaquée en justice

L'ancien troisième ligne de l'ASM, Alexandre Lapandry a annoncé sur son compte Instagram prendre sa retraite sportive après une longue absence due à des commotions cérébrales. En parallèles, il attaquerait l'ASM en justice, par l'intermédiaire de son avocat.

C’est sur son compte Instagram qu’Alexandre Lapandry, ancien troisième ligne de l’ASM a annoncé prendre sa retraite sportive après deux ans et demi d’absence des terrains en raison de plusieurs commotions cérébrales. Dans le même temps, les quotidiens L’Équipe et La Montagne annonçaient qu’Alexandre Lapandry et son avocat Maître Jean-Hubert Portejoie auraient déposé plainte contre X, le 30 novembre dernier, avec 4 chefs d’accusation : « faits de violences psychologiques et de harcèlement », « mise en danger de la vie d’autrui et blessures involontaires », « faux et usage de faux » et « violation de l’employeur à son obligation de sécurité et de résultats ». De son côté, l’ASM Clermont, qui déclare avoir appris la nouvelle par la presse, a rapidement publié sur les réseaux sociaux un communiqué expliquant ne souffrir ‘d’aucune responsabilité engagée à quelque titre que ce soit, n’ayant pas commis la moindre faute ».

Dissection de l’artère vertébrale gauche et AVC du cervelet

Selon Me Jean-Hubert Portejoie, le joueur n’a pas été soumis à des examens poussés du cerveau, malgré des symptômes post-commotionnels inquiétants, et il a été autorisé fin 2020, par le staff médical clermontois, à participer à des séances d’entraînement avec contact à deux reprises, alors qu’il était en arrêt de travail. Il aurait mis sa vie en danger puisqu’une IRM finalement pratiquée fin décembre allait révéler une dissection de l’artère vertébrale gauche et un AVC du cervelet. « Il faudra bien que certains comprennent que la sécurité et l’intégrité des joueurs passent avant les intérêts financiers » a déclaré l’avocat. Cette affaire fait suite à une autre affaire de 2019 sur le même thème, celle du canadien Jamie Cudmore dont le dossier est toujours en cours d’instruction.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé