Accueil » Actualités » “La jeune fille et la mort”, nouvel album de l’Orchestre national d’Auvergne
Peinture de Thomas Degeorge
Peinture de Thomas Degeorge
Actualités Culture

“La jeune fille et la mort”, nouvel album de l’Orchestre national d’Auvergne

En 2021, en créant le Label OnA, l’Orchestre national d’Auvergne a été le premier orchestre français à produire et diffuser ses propres enregistrements diffusés à la fois en physique et en numérique. Un nouvel album qui met Schubert à l'honneur, vient tout juste de sortir.

Le numérique a beaucoup bousculé l’industrie du disque et il est désormais difficile de produire et commercialiser des albums de musique classique avec les maisons qui ont beaucoup réduit leur catalogue et doivent, elle, aussi, composer avec un marché obéissant aux lois du marketing. La liberté artistique s’en retrouve, hélas, amoindrie, et pour des structures comme l’Orchestre national d’Auvergne, la solution passe par la création de leur propre label. En créant OnA, la formation auvergnate a pu retrouver la possibilité de publier des albums en se souciant davantage des œuvres et de leurs interprétations que de l’aspect commercial, même si celui-ci reste primordial.

La jeune fille et la mort de Schubert

Après Crépuscule, un premier album dans lequel l’orchestre interprète, sous la direction de Roberto Forés Veses, des œuvres de Schönberg et Strauss, voici La jeune fille et la mort, second album enregistré par l’Orchestre en studio. Il présente les versions pour orchestre à cordes de deux quatuors de Franz Schubert : La jeune fille et la mort  D.810 et le Quartettsatz  D.703. L’enregistrement est le dernier volet de l’exploration des œuvres viennoises de Roberto Forés Veses, parti désormais, officier sous d’autres latitudes.

La publication de cet enregistrement, est également la première illustration d’une collaboration entre l’Orchestre et le Musée d’Art Roger-Quilliot de Clermont qui a autorisé l’utilisation des tableaux issus des collections du musée pour illustrer la pochette. Les œuvres utilisées pour La jeune fille et la mort, sont celles du peintre Thomas Degeorge, artiste auvergnat emblématique contemporain de Schubert.

La jeune fille et la mort de Schubert par l’Orchestre national d’Auvergne, disponible en format numérique à télécharger sur les plateformes et en format physique, en vente à la billetterie de l’Orchestre. Il sera  bientôt disponible sur www.onauvergne.com et dans certains points de ventes à venir.

 

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite