Accueil » Culture » La Folie d’Alekseyev: un poème, des images, un rêve démesuré
Jean-Baptiste Cabaud- photo Anne Bouillot.
Culture Vendredi

La Folie d’Alekseyev: un poème, des images, un rêve démesuré

Le poème-récit de Jean-Baptiste Cabaud, "La folie Alekseyev" devient un spectacle qui mêle lecture théâtralisée, images et musique. A découvrir à la Chapelle de l'Oratoire.

1957 au nord de la Sibérie: l’ingénieur soviétique Rotislav Evgenievitch Alekseyev expérimente le premier ekranoplane, un étrange prototype volant sur lequel il travaille depuis des années et qui doit marquer l’histoire de l’aviation. A ses côtés, Evgueni, son assistant, son ami et également son pilote d’essai… A quelques heures du premier décollage espéré, Alekseyev parle, se confie, raconte ses efforts, ses visions d’avenir. Il plonge et fouille sa mémoire pour remonter aux sources de ce feu de création passionné qui guide son existence depuis l’adolescence. Soudés par le travail gigantesque déjà effectué au service de ce rêve d’adulte bien réel, les deux hommes partagent l’immense enthousiasme de ce projet grandiose.

Un long poème-récit   

En 2017, Jean-Baptiste Cabaud écrivait La Folie Alekseyev, un long poème-récit, publié aux éditions Dernier Télégramme. Le texte devient aujourd’hui un spectacle, en forme de lecture théâtralisée. Il met en scène deux acteurs qui, par un jeu de suggestions, semblent incarner Alekseyev et Evguéni, les protagonistes de ce récit. L’un (Christian Jeulin) est debout et donne voix aux discours et monologues d’Alekseyev. L’autre (Jean-Baptiste Cabaud), assis à une table remplie d’instruments et d’ordinateurs, écoute et gère la partie musicale et vidéo du spectacle. Superposés au texte, ponctuant et rythmant l’ensemble de la lecture, des interventions vidéos et musicales live, des intermèdes, des images d’archives soviétiques des années 1960 montrent le véritable ingénieur Alekseyev au travail dans ses bureaux d’études de Gorki (aujourd’hui Nijni-Novgorod), testant ses avions sur les steppes du Nord ou sur la mer Caspienne… Alekseyev parle, dans une langue de grande poésie ; il parle de lui, de ses machines. Et entre souvenirs, projets d’avenirs, organisation du premier vol de son prototype, dévoile tout ce que ce projet a eu d’humainement magique à construire…

Sur scène, un tandem…

Écrivain et poète lyonnais, Jean-Baptiste Cabaud a débuté par le graphisme. Depuis une quinzaine d’années, il se consacre depuis 2005 entièrement à la poésie, écrite, parlée, dessinée. De ses textes, il donne lectures et performances régulières en France et à l’étranger. Quant à Christian Jeulin, il a créé en 2011, aux côtés de Meissoune Majiri Pégeot et Eline de Lorenzis, la compagnie ETC à Lyon.

La Folie d’Alekseyev, vendredi 21 juin à 18h30 la Chapelle de l’Oratoire, 14 rue de l’Oratoire à Clermont (entrée libre). Présenté par Vidéoformes dans le cadre de Vidéobar.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite