Accueil » Économie » La CCI du Puy-de-Dôme demande la réouverture des commerces dès le 26 novembre
Les restaurants et les bars : fermés jusqu'à quand ? - photo D.R.
Actualités Économie

La CCI du Puy-de-Dôme demande la réouverture des commerces dès le 26 novembre

La chambre consulaire estime que "l'économie est au bord du gouffre". Selon elle, les commerces doivent rouvrir le 26 novembre, à un mois de Noël. Et elle n'oublie pas les bars et les restaurants pour lesquels elle demande une ouverture rapide.

Confrontés au second confinement en l’espace d’une demi-année, les milieux économiques et plus particulièrement le secteur des commerces de proximité se mobilisent. Ils dénoncent tout à la fois l’iniquité de mesures qui frappent souvent les plus fragiles des entreprises et aussi le risque considérable d’asphyxie de l’économie, précipitant des pertes d’emplois et une crise sociale majeure. La Chambre de Commerce et d’Industrie Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole entre à son tour dans le débat. « Notre économie est au bord du gouffre, donnons-nous la possibilité de la sauver ! » implorent ses responsables.

Noël : une période déterminante

Le secteur de la mode : en souffrance comme tant d’autres- photo D.R.

Ainsi, face à l’urgence de la situation qui se dégrade- à l’image du moral des Français- la CCI réclame instamment la réouverture effective de l’ensemble des commerces dès le 26 novembre et non pas du 1er décembre, comme le gouvernement l’envisagerait. « En avançant de quelques jours, les commerçants pourraient bénéficier d’un week-end décisif pour la préparation des fêtes et de l’accueil des clients » explique-t-on à la CCI qui rappelle, en outre, que les mois de novembre et décembre sont déterminants dans le chiffre d’affaires réalisé par les commerçants.

L’urgence économique

Claude Barbin.

La demande de la chambre consulaire concerne tous les types de commerces, y compris les bars et les restaurants qui ne sauraient être trop longtemps abandonnés à leur triste sort et laissés au bord de la route avec des conséquences dont on peut se douter. Or, selon plusieurs sources, le gouvernement envisagerait de laisser fermer les commerces de restauration jusqu’au 15 janvier ou au 1er février. « La réouverture des commerces dès le 26 novembre, suivie d’une réouverture des restaurants est un acte de première nécessité, une mesure d’équité pour nos chefs d’entreprises, une mesure de soutien pour nos villes, nos campagnes. Nous sommes face à une situation économique extrêmement douloureuse pour laquelle il sera impératif d’apporter des solutions adaptées afin de traverser cette crise. Notre  CCI,  aux côtés de l’Etat, de la Région et des Collectivités Locales, a un rôle fort à jouer pour la sauvegarde de notre économie » souligne Claude Barbin, le président de la CCI. Rappelons que, préalablement au second confinement, la très grande majorité des commerces, restaurants et bars avaient largement joué le jeu, en réalisant des investissements pour accueillir leurs clients en toute sécurité. Le moins que l’on puisse dire est que, jusqu’ici, ils n’en ont pas bénéficié.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite